Denis Vaillancourt

L'Ordre de la Pléiade remis à deux Franco-Ontariens d'Ottawa

Deux Franco-Ontariens de la région d'Ottawa seront décorés aujourd'hui de l'Ordre de la Pléiade à Queen's Park.
<p>Nicole Fortier</p>
Le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Denis Vaillancourt, et la grande ambassadrice franco-ontarienne Nicole Fortier figurent parmi les six récipiendaires de la distinction, remise «aux personnalités ayant contribué à l'épanouissement de la langue française en Ontario».
«Quand on s'implique dans la francophonie, ce n'est pas pour les honneurs, c'est par conviction et pour le bien-être de sa communauté. Ce sont les raisons qui m'ont toujours guidé. J'accueille donc ce prix avec humilité et je remercie celles et ceux qui ont pensé à moi et qui ont soumis mon nom», a déclaré M. Vaillancourt.
Originaire de North Lancaster, dans le comté de Glengarry, M. Vaillancourt a porté les chapeaux d'enseignant, d'administrateur, de conseiller scolaire de surintendant de l'éducation et de directeur de l'éducation avant de terminer sa carrière au ministère de l'Éducation de l'Ontario comme sous-ministre adjoint responsable de l'éducation en langue française et de l'administration de l'éducation.
À la retraite depuis mai 2005, le résident de Rockland a continué à oeuvrer dans le monde de l'éducation en langue française à titre d'expert-conseil.
De son côté, Mme Fortier, inspirée par son amour du français, a contribué en 1979 à créer le Mouvement d'implication francophone d'Orléans (MIFO), afin de promouvoir la culture et les arts francophones dans ce secteur. Elle a d'ailleurs été la première présidente de l'organisme.
«Je suis vraiment honorée, car l'Ordre de la Pléiade est un honneur qui fait partie de la francophonie internationale, a-t-elle affirmé en entrevue avec LeDroit. En plus, la cérémonie aura lieu à l'Assemblée législative de l'Ontario. C'est une autre occasion de démontrer l'importance de la francophonie et en particulier d'Orléans et de son patrimoine.»
Le parcours d'enseignante de français de la résidente d'Orléans lui a ouvert la porte de la fonction publique fédérale, où elle a pris du galon jusqu'au Conseil du Trésor. Elle y occupera le poste de directrice de la mise en oeuvre de la Loi sur les langues officielles auprès des 200 institutions. En 2011, elle a aussi fondé la Société franco-ontarienne du patrimoine et de l'histoire d'Orléans. Elle a aussi présidé récemment les célébrations du 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain dans la région.
Au cours des derniers mois, Mme Fortier a cumulé les honneurs. Elle a remporté le Prix du Pilier de la Francophonie, le Prix du bâtisseur de la Ville d'Ottawa, en plus d'être nommée Coup de coeur du gala Personnalité de l'année LeDroit/ICI Radio-Canada.
Les quatre autres lauréats de l'Ordre de la Pléiade sont Élaine Legault (Bowmanville), Ronald Marion (Welland), Germaine Paquette (Azilda) et Paul-François Sylvestre (Toronto).