L’industrie du ski est en pleine croissance dans la région de l’Outaouais.

L’industrie du ski en pleine croissance en Outaouais

L’industrie du ski est en pleine croissance dans la région de l’Outaouais.

Pour une troisième saison consécutive, l’Outaouais conserve en effet le quatrième rang des régions touristiques les plus achalandées par les skieurs et les planchistes avec une part de marché de 7,4 %. La région a ainsi augmenté son volume d’affaire de 4 % au cours de la dernière année.

C’est ce que révèle une récente étude publiée par l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) et chapeautée par Michel Archambault, professeur émérite en tourisme à l’Université du Québec à Montréal.

« L’Outaouais demeure une région prisée par les amateurs de sports de glisse, indique le président-directeur général de l’ASSQ, Yves Juneau. La région a enregistré une hausse de fréquentation de 5 % [au cours de la dernière année], ce qui est légèrement supérieur à la moyenne québécoise. »

Le nombre total de « visites » dans les stations de ski de l’Outaouais s’est chiffré à 471 000 pour l’année 2018-2019, précise M. Juneau, alors que la croissance moyenne de l’achalandage dans les stations de ski du Québec s’est élevée à 4,5 %.

M. Juneau insiste en outre sur le fait que le ski est un produit touristique « incontournable » dans la région de l’Outaouais, mais également pour l’économie du Québec.

« Avec une croissance de 19,7 % des visiteurs hors Québec l’hiver dernier, l’industrie du ski démontre que les investissements ont rapporté gros, souligne-t-il en rappelant que la proportion des visiteurs hors Québec représente 22 % de l’achalandage. L’effet de levier de nos stations est significatif parce que les visiteurs étrangers qui fréquentent les centres de ski du Québec permettent d’injecter de l’argent neuf dans notre économie. »

D’ailleurs, selon les études de l’ASSQ, la clientèle provenant de l’Ontario « génère cinq fois les retombées des visiteurs québécois » et celle des États-Unis « a un effet multiplicateur de sept ». En Outaouais, ce n’est pas moins de 28 % de la clientèle ontarienne qui dévale les pentes de la région.

Comme au Mont-Cascades, l’achalandage des stations de ski de l’Outaouais est en pleine croissance. La région est au quatrième rang des régions touristiques les plus prisées par les skieurs et les planchistes.

L’importance des Fêtes

Alors que Noël approche à très grands pas, M. Juneau précise que les résultats positifs de la saison dernière sont grandement liés à la période des Fêtes. L’an dernier, l’achalandage dans les stations de ski québécoises pendant cette période a augmenté de 23,6 % par rapport à la saison 2017-2018.

« On espère que le ski et la planche à neige deviennent rapidement les activités planifiées par les familles pour profiter de leurs congés, indique M. Juneau. Les prévisions météorologiques à long terme laissent entrevoir des conditions favorables à la grandeur du Québec pour Noël et un hiver bien en selle en Outaouais. »

De façon globale, l’achalandage des stations de ski du Québec s’est soldé près de la barre de 6,4 millions de visiteurs. « Toutes les régions du Québec ont conclu la dernière saison avec un bilan positif, à l’exception des stations de ski situées dans le Bas-Saint-Laurent », précise l’ASSQ.

Le ski alpin et la planche à neige sont pratiqués par environ 1,4 million de Québécois.