Le vieil hôpital Royal Victoria s'ajoute au Stade olympique et à l'édifice des Soeurs de la providence à titre de lieu d'hébergement pour les demandeurs d'asile.

L'hôpital Royal Victoria comme lieu d'hébergement

Un nouveau lieu d'hébergement pour les demandeurs d'asile pouvant accueillir de 300 à 320 personnes vient d'ouvrir à l'hôpital Royal Victoria, et d'autres endroits d'accueil sont évalués, notamment en Montérégie et sur la couronne nord de Montréal.
Cet endroit d'accueil s'ajoute à l'édifice des Soeurs de la providence, dans le quartier Ahunstic-Cartierville, ainsi qu'au Stade olympique, où plus de 700 personnes sont accueillies, mais qui devra être libéré à la mi-septembre pour les activités courantes de l'établissement.
Jacques Leroux, sous-ministre adjoint au ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion du Québec, a affirmé que le gouvernement du Québec, « en lien quotidien avec des représentants du gouvernement fédéral et de la Ville de Montréal », s'assure que les services requis sont offerts aux demandeurs d'asile dans l'attente du traitement de leur dossier.
Francine Dupuis, présidente-directrice générale adjointe du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal, a affirmé que les intervenants veulent s'assurer que les hébergements, « quoique temporaires, ne soient pas traumatisants ».
Mme Dupuis a indiqué que 2620 personnes sont actuellement hébergées, et qu'il y a eu, mardi, 211 arrivées additionnelles de demandeurs d'asile et 174 « départs » - de gens qui sont hébergés par la famille, qui ont obtenu un logement permanent ou qui ne sollicitent plus d'aide pour d'autres raisons.
Cela confirme que la situation de l'arrivée irrégulière et massive à la frontière, depuis début juillet, de demandeurs d'asile, en grande partie d'origine haïtienne, est stable - ou « au même niveau » -, selon elle.