Cette augmentation de 12,5% s’explique, entre autres, par une hausse de l’activité de la construction.

Les travailleurs de la construction se partagent 10 M$

Plus de 10 millions $ en chèques de vacances ont été distribués aux travailleurs et travailleuses de la construction de l’Outaouais au cours des dernières semaines.

Au total, c’est plus de 5 000 chèques qui ont été remis à ces salariés. Il s’agit d’une hausse de 12,5 % par rapport à l’année dernière alors qu’une somme de 9 505 547 $ leur avait été remise.

Cette augmentation s’explique, entre autres, par une hausse de l’activité de la construction.

« En 2017, le nombre d’heures travaillées dans l’industrie de la construction a augmenté de 1,9 %, atteignant 148 millions d’heures, note la Commission de la construction du Québec (CCQ). Au premier trimestre de 2018, plus de 30 millions d’heures ont été travaillées, soit une augmentation de 9,5 % par rapport à la même période en 2017. »

Alors que la région de l’Outaouais comptait 6 552 salariés de l’industrie de la construction en 2017, la CCQ estime qu’environ 5 000 travailleurs profiteront d’un long congé dès vendredi. Les vacances de la construction débuteront officiellement le 22 juillet prochain et se termineront le 4 août inclusivement.

« On évalue que 80 % des travailleurs tomberont en vacances », indique la CCQ.

Les vacances de la construction sont traditionnellement obligatoires depuis 1971, mais il existe certaines exceptions.

« Habituellement, les gens qui travaillent sur les routes et sur les ponts n’ont souvent pas de vacances », souligne le contremaître Jonathan Loyer, qui dirige une équipe d’ouvriers sur le boulevard de la Gappe, à Gatineau.

Les travailleurs retourneront sur les chantiers à compter du lundi 6 août.

Dans la province ontarienne, la situation est bien différente. Les travailleurs de la construction ne bénéficient pas de ces deux semaines de vacances, contrairement aux salariés du Québec.

« En Ontario, c’est nous [les travailleurs] qui décidons quand on veut prendre congé puisqu’une partie de notre paye va pour nos vacances à chaque semaine », explique M. Loyer.

Du côté de Dame Nature, les vacanciers peuvent s’attendre à un scénario estival pour les deux semaines de la construction.

« On aura des températures au-dessus des normales pour la région. Cela ne veut pas dire que la température maximale de chaque jour restera au-dessus des normales pendant cette période, c’est juste la moyenne. Par rapport à la précipitation, il y aura des orages et des averses de temps en temps », a souligné Gerald Cheng, météorologue à Environnement Canada.

+

VACANCES DE LA CONSTRUCTION EN CHIFFRES

  • Du 22 juillet au 4 août
  • 6552 travailleurs en Outaouais
  • 80 % des travailleurs sont en vacances
  • 5 206 chèques émis en Outaouais
  • 10 819 704,59 $ remis aux travailleurs

+

152 000 CHÈQUES ÉMIS PAR LA CCQ AUX VACANCIERS DE LA CONSTRUCTION CETTE ANNÉE

La Commission de la construction du Québec (CCQ) rapporte qu’elle a transmis au cours des dernières semaines près de 152 000 chèques de vacances aux travailleurs de la construction du Québec.

Près de 38 400 de ces chèques ont été remis dans la région Laval-Laurentides-Lanaudière, près de 31 000 en Montérégie et un peu plus de 25 200 dans la région de Québec.

La somme totale des chèques, de plus de 420 millions $, est supérieure de près de 5 % aux montants versés à l’été dernier, qui totalisaient 400 millions $. La CCQ explique cette augmentation principalement par la hausse de l’activité de construction enregistrée au cours des six derniers mois de 2017.

Les vacances de la construction débuteront dimanche prochain et prendront fin le 4 août, inclusivement.

Ces vacances sont obligatoires pour l’ensemble de l’industrie, dans tous les secteurs. Toutefois, il existe des exclusions, surtout pour les secteurs des travaux de génie civil et de voirie, ce qui signifie qu’environ 80 % de la main d’œuvre, travailleurs et employeurs seront en vacances durant ces deux semaines.

Par ailleurs, la Commission rapporte qu’en 2017, le nombre d’heures travaillées dans l’industrie de la construction a augmenté de 1,9 %, à 148 millions d’heures. La CCQ a constaté une certaine stabilisation des activités après quelques années de baisse depuis le sommet atteint en 2012.

La CCQ ajoute qu’au premier trimestre 2018, l’activité a continué sur sa lancée de fin d’année dernière. Plus de 30 millions d’heures ont ainsi été travaillées lors des trois premiers mois de l’année, 9,5 % de plus qu’à la même période en 2017.

Avec La Presse canadienne