Les tours Brigil continuent de diviser profondément les Gatinois, et d’après un sondage Segma Recherche commandé par Le Droit et le 104,7 Outaouais, l’opposition au projet du promoteur Gilles Desjardins gagne un peu de terrain dans l’opinion publique.

Les tours Brigil divisent

Les tours Brigil continuent de diviser profondément les Gatinois, et d’après un sondage Segma Recherche commandé par Le Droit et le 104,7 Outaouais, l’opposition au projet du promoteur Gilles Desjardins gagne un peu de terrain dans l’opinion publique.

Une proportion de 48,7 % des répondants affirment aujourd’hui être en faveur de la construction des tours de 35 et 55 étages dans le Quartier du musée. À l’inverse, 45,8 % s’y opposent. En février 2016, la même firme de sondage évaluait qu’une courte majorité de répondants (50,4 %) souhaitait la réalisation de Place des peuples, alors que 42,2 % des répondants s’y opposaient.

La division entre l’est et l’ouest de la Ville de Gatineau sur le sujet est par ailleurs bien visible. Les répondants des secteurs Gatineau (54,1 %) et Masson-Angers et Buckingham (58,4 %) sont majoritairement en faveur du projet. À l’ouest, c’est à Aylmer que le désaccord est le plus profond. Pas plus du tiers des répondants appuient le projet. Ils sont 45,8 % dans le secteur Hull.

Place des peuples divise aussi les hommes et les femmes. Plus de la moitié des répondants masculins (57 %) sont pour les tours, alors que 52 % des répondantes y sont opposées. Les universitaires s’y opposent à 55 %, alors que les répondants moins scolarisés sont en faveur à 58 %.

Le maire sortant, Maxime Pedneaud-Jobin, est le seul des candidats à la mairie qui s’oppose au projet, à l’endroit où M. Desjardins souhaite le réaliser. Un peu plus de la moitié de ses supporteurs sont aussi des gens qui refusent la construction de gratte-ciels devant le Musée canadien de l’histoire. 

« Pour M. Pedneaud-Jobin, c’est un positionnement intéressant, estime le sondeur Raynald Harvey. Ça lui permet de faire des gains importants chez ceux qui s’opposent au projet. Ses adversaires s’arrachent l’autre moitié des électeurs qui est en faveur du projet. »

Méthodologie

Le sondage Segma Recherche a été réalisé pour le compte du Droit et du 104,7 Outaouais entre le 10 et le 14 octobre dernier à partir d’entrevues téléphoniques auprès de 654 répondants. L’échantillon a été généré aléatoirement parmi tous les numéros actifs sur le territoire de la Ville de Gatineau. Les données d’ensemble ont été pondérées sur la base du recensement de 2016 en fonction du sexe, de l’âge et de la répartition géographique des répondants. La marge d’erreur est de +/- 3,8 % selon un intervalle de confiance de 95 %.