Stéphane Séguin, président de la Commission de développement économique de la MRC de Papineau.

Les premiers branchements en 2019

Plus d’un an après que Québec et Ottawa aient annoncé un investissement à égalité de parts d’un peu plus de 8 millions de dollars pour améliorer le réseau d’Internet haute vitesse dans une quinzaine de centres villageois de la Petite-Nation et de la Lièvre, la MRC de Papineau est toujours en attente de cet argent pour démarrer les branchements.

Le maire de Montpellier et président de la Commission de développement économique de la MRC de Papineau, Stéphane Séguin, soutient que l’entente de contribution avec le gouvernement fédéral doit être signée sous peu et que l’échéancier du projet baptisé « Fibre Papineau » devrait malgré tout être respecté, même si le processus administratif s’est avéré plus long que prévu.

« Il y a des détails techniques à régler en lien avec la cartographie, mais ce n’est rien de majeur. On a discuté avec d’autres MRC et le délai est normal. Je m’attends à ce que les premiers branchements se fassent en 2019. Une fois que nous allons commencer les branchements, ça va aller très rapidement », a indiqué au Droit M. Séguin.

L’appel d’offres visant à sélectionner un bureau de projet qui sera responsable de préparer les documents d’ingénierie est en cours de rédaction, confirme M. Séguin. « On s’assure que tout soit près pour pouvoir démarrer dès que l’entente sera confirmée avec le fédéral. On opte pour un bureau de projet parce qu’on veut avoir un clé en main. On va quand même gérer 12 millions au total, donc le bureau de projets va nous aider dans le processus », a expliqué l’élu municipal.

Ottawa et Québec, par le biais de leur programme respectif Brancher pour innover et Québec branché, avaient annoncé en décembre 2017 une contribution totalisant huit millions de dollars pour raccorder une quinzaine de localités de la région à Internet haute vitesse. La MRC a réservé un peu plus de trois millions pour la réalisation du projet.

Parmi les centres villageois qui seront reliés au réseau de fibre optique, on retrouve Montpellier, Chénéville, Duhamel, Ripon, Namur, Lac-des-Plages, Boileau, Saint-Émile-de-Suffolk, Notre-Dame-de-la-Paix, Mayo, Lac-Simon, Val-des-Bois et Saint-Sixte.

À terme, le projet « Fibre Papineau », qui sera réalisé en quatre phases, devrait permettre de brancher à la technologie numérique 4300 nouveaux foyers dans la MRC de Papineau, d’ici le 31 mars 2021. Sept nouvelles tours de télécommunications seront aménagées sur le territoire.

Par ailleurs, si la MRC de Papineau avait initialement annoncé son intention de créer un organisme sans but lucratif dans le but de lui confier la réalisation et la gestion de son futur réseau de fibre optique, cette option a finalement été écartée. C’est la Municipalité régionale de comté qui assurera la gestion du réseau, affirme M. Séguin. Internet Papineau sera le fournisseur de service. Le partenariat avec celui-ci devrait être officialisé en février.