Le directeur général de la CSCV, Raynald Goudreau
Le directeur général de la CSCV, Raynald Goudreau

Les nouveaux territoires des écoles suscitent la grogne

Jessy Laflamme
Jessy Laflamme
Les membres du conseil d'établissement de l'école St-Michel, dans le secteur Masson-Angers, ont déposé une pétition de 215 signatures aux élus de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) pour exprimer leur désaccord face à un possible changement du territoire de cet établissement scolaire.
« Plusieurs facteurs nous obligent à nous pencher sur ce dossier, dont la diminution du nombre d'élèves dans les classes et le développement de plusieurs quartiers dans le milieu urbain », a expliqué le directeur général de la CSCV, Raynald Goudreau. « Cet exercice a aussi pour but d'optimiser l'espace dans les écoles. »
Ce projet concerne plusieurs établissements scolaires, mais particulièrement St-Michel et Mgr Charbonneau, à Gatineau. Les rues Walker, Haspect, Nixon, Payette, Brisebois, Périard, Bastien et Lucien-Mongeon appartiennent présentement au territoire de St-Michel. Selon les plans de la CSCV, elles seraient transférées à Mgr Charbonneau, un changement qui touche directement 19 élèves.
Les membres du conseil d'établissement de St-Michel s'opposent fortement à cette décision, qui entrerait en vigueur à partir de l'année scolaire 2012-2013. « Nous trouvons inconcevable de changer ces élèves d'école pendant leur primaire. Ils ont commencé leur parcours scolaire à un endroit, ils devraient pouvoir y terminer », a affirmé le président du conseil, Christian Grenier.
La vingtaine de parents présents à la consultation partageaient cet avis. Les commissaires ont pris connaissance de cette préoccupation et ont affirmé qu'ils en tiendraient compte lors de leurs futures discussions.
Plus de détails dans l'édition du Droit du 12 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca