La présidente de la CRÉO et préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, a exprimé la crainte de voir la population rurale perdre son sentiment d'appartenance envers ses établissements de santé s'ils en perdent la gestion.

Les MRC de l'Outaouais s'unissent contre le projet de Loi 10

Les cinq Municipalités régionales de comté (MRC) de l'Outaouais (Papineau, des Collines, Vallée-de-la-Gatineau, Pontiac et Gatineau) ont fait front commun pour dénoncer le projet de Loi 10 du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.
La réforme proposée qui abolirait les Centres de santé et de services sociaux pour créer un Conseil intégré de santé et de services sociaux (CISSS) est inquiétante aux yeux des élus de la région. Des dizaines de maires de municipalités rurales de l'Outaouais ont d'ailleurs assisté à la conférence de presse, lundi matin.
La préfète de la MRC de Papineau et présidente de la Conférence régionale des élus, Paulette Lalande, a exprimé la crainte de voir la population rurale perdre son sentiment d'appartenance envers ses établissements de santé s'ils en perdent la gestion.
Raymond Durocher, préfet de la MRC de Pontiac et maire de Fort-Coulonge, a de son côté vigoureusement critiqué le manque d'information offerte par le gouvernement sur l'impact de la réforme. Il craint une perte de services pour la population de sa MRC. "Une réforme en Outaouais, ça ne se fait pas dans un bureau à Québec", a lancé l'élu d'un ton sévère.
Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, était absent lors de la conférence de presse, mais il a envoyé un message d'appui aux revendications de ses collègues du milieu rural.
Plus de détails à venir.