La compétition d’escalade qui a eu lieu ce week-end à Ottawa a été qualifiée de «réussite sur toute la ligne» par les organisateurs.
La compétition d’escalade qui a eu lieu ce week-end à Ottawa a été qualifiée de «réussite sur toute la ligne» par les organisateurs.

Les meilleurs de l’escalade canadienne à Ottawa

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
La crème de la crème de l’escalade de bloc canadien était de passage à Ottawa ce week-end pour participer à la compétition nationale de cette discipline de grimpe.

C’est l’entreprise de la région de la capitale fédérale, Altitude Gym, qui a eu l’honneur d’accueillir la prestigieuse compétition Open Boulder Nationals dans leur centre d’escalade de Kanata.

Outre son centre de Kanata, le club Altitude Gym a aussi pignon sur rue sur le boulevard Saint-Raymond, dans le secteur Hull, à Gatineau. L’entreprise, qui est en opération depuis 2010, se réjouit d’avoir été sélectionnée parmi tous les centres d’escalade au pays pour accueillir les meilleurs athlètes canadiens de cette discipline.

« C’est le plus haut niveau de compétition au pays pour la discipline de bloc. Pour nous c’est très excitant. C’était un bon défi, d’avoir l’opportunité de recevoir cette compétition-là. Ça représente beaucoup pour nous », a indiqué le chef entraîneur chez Altitude Gym, Adrian Das, en entrevue avec Le Droit.

C’est la première fois qu’une compétition de grimpe d’une telle envergure a lieu dans la capitale nationale.

M. Das croit que le fait d’accueillir une telle compétition en sol ottavien permettra aux gens de découvrir cette discipline et peut-être même de leur donner le goût de l’essayer.

« Le défi de la région c’est qu’on est plus petits et on n’a pas la visibilité que d’autres villes comme Toronto et Montréal ont. Il n’y a pas beaucoup de centres d’escalade ici dans la région. On veut montrer au reste du pays qu’on peut occuper une plus grande place sur la scène de l’escalade compétitive canadienne », détaille M. Das, ajoutant que cette compétition permet à la bannière Altitude Gym de prouver qu’elle fait partie de l’élite de ce domaine.

Vers Tokyo 2020

Selon M. Das, cette compétition représente une étape de plus vers les Jeux olympiques de Tokyo, au Japon, qui auront lieu cet été. L’escalade a d’ailleurs été ajoutée à la liste de discipline des Jeux olympiques à la suite d’une décision du Comité international olympique prise en 2016.

« Il y a des athlètes qui vont vouloir participer aux Jeux de 2020. Le dernier événement de qualification, c’est les Jeux panaméricains qui auront lieu à la fin du mois de février à Los Angeles. Il ne reste qu’une seule place pour les hommes et une autre pour les femmes en escalade. Les athlètes ont eu la chance de se démarquer cette fin de semaine afin de faire partie de l’équipe nationale et d’être choisis pour aller aux Jeux panaméricains le mois prochain. »

« La compétition canadienne de cette fin de semaine aide surtout les athlètes à se préparer pour les futurs Jeux olympiques », ajoute M. Das.

L’escalade de bloc est une discipline qui met à l’épreuve la force et l’agilité des compétiteurs. Sans harnais de sécurité, les participants doivent user de leurs habiletés pour escalader le mur le plus rapidement possible. Un matelas d’atterrissage est placé au sol pour assurer la sécurité des participants. « Les défis sont plus courts et plus techniques et demandent plus de force et de puissance de la part des compétiteurs », explique M. Das.

La compétition a été encadrée par l’organisme national de ce sport, Climbing Escalade Canada. Près de 300 spectateurs se sont déplacés pour assister à la compétition, selon les organisateurs de l’événement.

« Ça s’est super bien passé. On est fier du travail accompli. Pour ce genre d’événement, avoir autant d’athlètes et de visiteurs sur place, c’est une réussite sur toute la ligne et un grand succès pour Altitude Gym », a confié M. Das au terme de la compétition.

+

C’est la première fois qu’une compétition de grimpe d’une telle envergure avait lieu dans la capitale nationale.

DES ATHLÈTES D'ICI SE DÉMARQUENT

Des athlètes du club d’escalade Altitude Gym, situé dans la région de la capitale nationale, se sont démarqués lors de la compétition nationale d’escalade de bloc, sans toutefois réussir à se qualifier pour les finales.

Trois athlètes du club Altitude Gym s’étaient classés pour la compétition nationale canadienne de ce week-end. Il s’agit d’Arnaud Roy, de Gatineau, ainsi que des frères Samuel et Vile Tiukuvaara, d’Ottawa.

Les frères Tiukuvaara, dont les parents sont originaires de la Finlande, ont tous deux vu leur parcours prendre fin lors des demi-finales du volet masculin de la compétition. Samuel a été le seul athlète du club Altitude Gym à percer le top-10, lui qui termine la compétition au 10e rang. Son frère Vile se classe quant à lui au 12e échelon.

Arnaud Roy, du centre Altitude Gym de Gatineau a pour sa part terminé la compétition au 45e rang.

Le chef entraîneur chez Altitude Gym, Adrian Das, s’est dit très fier de ses poulains et de la façon dont ils ont performé tout au long de la compétition.

« Traditionnellement on a des athlètes de haut niveau ici dans la région. Il y a de bons athlètes en escalade qui sortent de la région et je crois que nos athlètes chez Altitude Gym peuvent être fiers de leur performance cette fin de semaine. Ils ont prouvé qu’ils appartiennent à l’élite nationale ».

C’est le Britanno-colombien, Guy McNamee qui a remporté la médaille d’or chez les hommes. L’Ontarien Zach Richardson a terminé au deuxième rang. Jaxson McDonald, lui aussi de la Colombie-Britannique, a complété le podium.

Chez les femmes, Allison Vest, de la Colombie-Britannique, s’est couverte d’or. L’Ontarienne Madison Fischer et l’Albertaine Paige Boklaschuk ont respectivement terminé deuxièmes et troisièmes.

Plus de 90 des meilleurs athlètes en escalade au pays se sont disputé le titre de champion canadien tout au long du week-end.