Les maires d'Ottawa et de Gatineau, Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin.

Les maires veulent l'arrimage du transport en commun

L'arrimage des systèmes de transport est un objectif commun sur lequel les maires de Gatineau et d'Ottawa promettent de collaborer, pour s'assurer que les usagers puissent profiter d'une meilleure interconnectivité entre les deux rives.
À la demande du maire Maxime Pedneaud-Jobin, le transport régional fera désormais partie des dossiers qui seront discutés de façon régulière, lors des rencontres du conseil d'administration de la Commission de la capitale nationale (CCN). 
Observateurs lors des discussions, les maires de Gatineau et d'Ottawa ont profité de leur présence pour expliquer l'importance de discuter du transport régional à la table de la CCN, et des progrès réalisés afin d'arrimer les systèmes de transport entre les deux villes de Gatineau et Ottawa.
« C'est clair que nous allons un jour aller vers le rail, plus tôt que tard. Nous allons étudier le trait d'union entre les deux villes. Quand l'étude sur le corridor ouest de la STO va être dans nos mains en février ou mars, nous allons discuter avec Ottawa sur la planification commune. Mais je préfère être prudent, car il y a un train à Ottawa et des autobus à Gatineau. L'objectif est de planifier ensemble. Pour y arriver, il faut un partenariat entre les villes et sociétés de transport. Il s'agit d'un apprentissage et des étapes plus porteuses de résultats qu'un processus imposé d'en haut. Déjà, nous avons fait en 2016 des pas intéressants d'arrimage et nous allons continuer », a indiqué le maire Pedneaud-Jobin.
« Les discussions sont déjà amorcées afin de voir comment le train léger va s'arrimer avec les autobus d'OC Transpo et de STO. Toutes les parties travaillent sur un compromis », a mentionné le maire Jim Watson. Ce dernier a rappelé que la Ville d'Ottawa s'est portée acquéreur du pont Prince de Galles, dans l'axe idéal pour un lien Ottawa-Gatineau. Ottawa n'a pas les moyens pour le rendre sécuritaire, mais c'est un lien parfait pour relier Ottawa-Gatineau » a-t-il indiqué.
Train léger vers l'ouest
Par ailleurs, la CCN a donné une approbation de principe au tracé et au design fonctionnel du projet de prolongement vers l'ouest du train léger sur rail d'Ottawa, de la station pré-Tunney jusqu'à l'avenue Carling, et plus loin vers la station Baseline et ensuite jusqu'à la station Bayshore.
Le tracé emprunte des terrains d'intérêt national situés dans le corridor de la promenade Sir-John-A.-Macdonald entre les stations Dominion et Cleary, et dans le corridor du ruisseau Pinecrest entre les chemins Richmond et Baseline. Un tunnel ferroviaire proposé dans le corridor de la promenade Sir-John-A.-Macdonald est l'élément clé du tracé.
L'avant-projet détaillé du prolongement vers l'ouest doit être soumis à l'approbation du conseil d'administration de la CCN, au plus tard le 1er mars 2018.
Pont Champlain
Par ailleurs, la CCN a confirmé mercredi que le système de signalisation des voies du Pont Champlain a été mis à  niveau et a été confié à la Ville d'Ottawa, qui en assure l'exploitation à partir du centre de contrôle sur l'avenue Loretta.
Selon le premier dirigeant Mark Kristmanson, ces améliorations permettront d'assurer un meilleur suivi de la gestion de la circulation sur le pont et une plus grande sécurité pour les personnes qui empruntent ce lien interprovincial.