Le sentier doit être aménagé là où le train à vapeur circulait avant l'effondrement de la voie ferrée en 2011 à la suite de pluies diluviennes.

Les impacts sociaux du sentier communautaire

Les citoyens de Chelsea qui ont participé à une consultation populaire sur la proposition de sentier communautaire le long de la voie ferrée se montrent en général favorable au projet, mais expriment des inquiétudes quant à l'impact sur la qualité de vie, l'intimité et la sécurité des riverains de la rivière Gatineau.
C'est entre autres ce qui découle des résultats préliminaires d'une consultation sur les impacts sociaux du sentier menée par la firme d'urbanisme BC2, de Montréal, qui a présenté plusieurs données lors d'une séance publique tenue mercredi soir.
Deux réunions sur le projet dirigées par la firme ont eu lieu les 6 et 10 juillet. Près de 200 personnes y ont participé. Un sondage en ligne a aussi été mené avec 103 formulaires remplis en bonne et due forme.
Quelque 63 % des participants aux soirées se sont dits pour l'aménagement d'un sentier, mais seulement 1 % des répondants souhaite qu'il soit à vocation touristique.
Soixante-quinze pour cent des répondants se disent préoccupés quant à l'impact d'un sentier sur la qualité de vie des riverains. 
Absence de consultation
Une résidente du secteur craint pour sa quiétude, et a d'ailleurs dénoncé mercredi soir l'absence de consultation de la municipalité avec les citoyens qui habitent le long de la voie ferrée. 
Deux personnes sur trois (67 %) croient qu'un sentier encouragera le sport et le plein air toute l'année tandis que la moitié des participants ont exprimé des inquiétudes quant aux coûts d'aménagement et récurrents du sentier. D'ailleurs, certains citoyens présents à la réunion publique se sont plaints de n'avoir aucune information concernant les coûts et le financement du projet.
La firme BC2 déposera un rapport final au conseil municipal de Chelsea au mois d'août.
Le sentier doit être aménagé là où le train à vapeur circulait avant l'effondrement de la voie ferrée en 2011 à la suite de pluies diluviennes. La voie ferrée est d'une longueur d'une vingtaine de kilomètres sur le territoire de la municipalité.