Un calendrier caritatif qui a connu un succès mondial en mettant en vedette des hommes costauds vêtus de queues de sirène scintillantes a imprimé sa dernière édition.
Un calendrier caritatif qui a connu un succès mondial en mettant en vedette des hommes costauds vêtus de queues de sirène scintillantes a imprimé sa dernière édition.

Les «hommes sirènes» de Terre-Neuve-et-Labrador tirent leur révérence

La Presse Canadienne
SAINT-JEAN — Un calendrier caritatif qui a connu un succès mondial en mettant en vedette des hommes costauds vêtus de queues de sirène scintillantes a imprimé sa dernière édition.

Le «Club barbe et moustache de Terre-Neuve-et-Labrador» affirme que le calendrier «Merb’ys» 2020 sera le dernier, après que le groupe eut recueilli plus d’un demi-million de dollars pour des organismes de bienfaisance de la région depuis 2017.

Le calendrier, dont le nom est un amalgame des mots anglais «sirène» (mermaid) et «copain» (buddy), a attiré l’attention un peu partout dans le monde avec ses images fantaisistes qui remettent en question les stéréotypes de genre.

Hasan Hai, le leader du club, explique que des milliers d’heures de bénévolat ont été consacrées à chaque édition du calendrier Merb’ys et que tous les participants ont maintenant besoin de repos.

Les calendriers seront vendus jusqu’à la fin du mois de février et le chèque final sera remis au Centre de santé sexuelle Planned Parenthood de Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Hai a indiqué que la marque Merb’ys continuerait de vivre sous d’autres formes, notamment dans un court documentaire de CBC qui sera diffusé cette année. Une série d’animation est aussi en préparation avec un studio de Saint-Jean.