Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Maurice Bourbonnais
Maurice Bourbonnais

Les grands disparus de 2020

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Le Droit fait un retour sur les personnalités marquantes de la grande région d’Ottawa-Gatineau qui nous ont quittés en 2020.

Maurice Bourbonnais

Le propriétaire de Traversiers Bourbonnais est décédé à l’âge de 82 ans. Il était le «grand capitaine» d’une flotte de six traversiers effectuant les allers-retours sur la rivière des Outaouais entre Masson-Angers et Cumberland. M. Bourbonnais est devenu directeur de la compagnie en 1968. Cet ancien policier de la Sûreté du Québec avait alors accepté de prendre le relais de son père, Eugène Bourbonnais, qui avait fait l’acquisition du service de traversier reliant Montebello et Lefaivre, en 1947, et de celui de Masson-Cumberland en 1963 avec son partenaire d’affaires Hector Bourgeois.

FÉVRIER

Réjean Paulin

Réjean Paulin

Professeur au programme de journalisme au collège La Cité et ancien reporter, M. Paulin nous a quittés à l’âge de 64 ans. Observateur de la francophonie canadienne en situation minoritaire, il a aussi travaillé à Radio-Canada en Atlantique et en Saskatchewan. Ses chroniques pour l’agence Francopresse auront touché plusieurs cordes, bien qu’il restait humble face à ses analyses. «Tes textes n’avaient jamais rien ‘d’ordinaire’, Réjean», a écrit le chroniqueur du Droit, Denis Gratton, à la suite du décès de son ami.

Sarah Patenaude-Bruyère

Elle était la doyenne du pays. Cette enseignante de carrière nous a quittés le 17 février à l’âge de 112 ans et 362 jours. Originaire d’Embrun, dans l’Est ontarien, et résidente du Monastère d’Aylmer, Mme Patenaude-Bruyère a élevé sept enfants. Elle avait 11 petits-enfants et trois arrière-arrière-petits-enfants. Ses secrets de longévité ? Bien manger, se reposer et faire de l’exercice régulièrement, avait indiqué sa fille, Marie-Isabelle Bruyère, en entrevue avec Le Droit, quelques jours avant le décès de sa mère.

Michel Lavoie

L’auteur et éditeur est mort le 29 février à la suite d’une longue maladie. Il avait 73 ans. Il a signé plus de 65 romans au cours de sa carrière d’écrivain qu’il avait entamé à l’âge de 48 ans.

Michel Lavoie

«On dit que les paroles s’envolent, mais que les écrits restent. Tes écrits, Michel, c’est sûr qu’ils resteront et qu’ils seront lus et relus pour des générations à venir», avait écrit le chroniqueur du Droit, Denis Gratton, à la suite du décès de son ami. M. Lavoie était le directeur littéraire des collections jeunesse aux éditions Vents d’Ouest, de Gatineau. Il a aussi enseigné le français à l’école secondaire Mont-Bleu. Culture Outaouais a remis à l’automne à M. Lavoie le prix Hommage de la Ville de Gatineau, à titre posthume, lors de la 21e édition des Culturiades.

AVRIL

Jean Lacaille

Jean Lacaille

Ce journaliste qui a couvert l’actualité de la Vallée-de-la-Gatineau pendant près de 40 ans est décédé à l’âge de 71 ans. Amoureux de l’information locale et véritable référence sur l’histoire de sa région, M. Lacaille a notamment oeuvré au journal La Gatineau et à CHGA, et a collaboré au Droit. Originaire de Gracefield, Jean Lacaille connaissait tout le monde et tout le monde le connaissait dans la région, avait indiqué au Droit l’ancien rédacteur en chef du quotidien, Michel Gauthier, lorsqu’appelé à réagir sur le départ de M. Lacaille.

Charles «Charley Rock» Beauchamp

L’un des meilleurs imitateurs d’Elvis Presley au monde, ce Gatinois nous a quittés à l’âge de 66 ans. Charley Rock a fait plusieurs tournées au Québec durant sa carrière. Son amour pour Elvis l’aura aussi amené aux États-Unis, au Mexique et en France. Il avait terminé sa dernière tournée à Val-des-Bois devant 6000 personnes en 2002. M. Beauchamp avait démarré une entreprise de réparation d’asphalte à Gatineau. Il avait aussi travaillé comme imprimeur au Droit. Sa carrière d’imitateur d’Elvis a pris son envol en 1978 après avoir remporté un concours à Montréal.

MAI

Arnis Mierins

L’automobile aura été la passion de cet homme d’affaires très connu à Ottawa. M. Mierins a rendu l’âme à l’âge de 83 ans, après une carrière de plus de 65 dans le milieu des concessions d’automobiles. M. Mierins a travaillé dans la concession Volkswagen qu’opérait son père après que la famille se soit installée dans la capitale. La famille a aussi été détaillant des bannières Alfa Romeo, Fiat, Volvo, Renault et Toyota. Arnis Mierins s’est lancé en affaire en 1972. Au fil des ans, il a acquis les concessionnaires Elite BMW, Camco Acura, Ogilvie Subaru, Mini Ottawa, Mendes Toyota, Orléans Toyoto et Civic Motors. M. Mierins s’est aussi impliqué dans Les Rough Riders d’Ottawa, ancienne équipe de la Ligue canadienne de football.

JUIN

Germain Lemay

Ce Franco-Ontarien fondateur de l’entreprise de construction Maisons Lemay est décédé le 22 juin à l’âge de 90 ans. Originaire de Cumberland, M. Lemay était comptable. Sa passion pour la construction l’a amené à fonder l’entreprise familiale en 1958. La compagnie a lancé plusieurs projets résidentiels à Ottawa et à Gatineau, dont à Orléans et dans le secteur Plateau.

Gaston Gravelle

Reconnu pour ses marathons au profit d’organismes de charité, M. Gravelle est décédé le 12 juin. La fondation Fibrose kystique Canada lui a décerné en 1998 le prix Julia en reconnaissance de son dévouement, de ses efforts, et pour avoir surmonté d’incroyables défis. M. Gravelle a établi trois records Guinness, soit le plus de temps passé à jouer au racquetball (30 h 13 avec Daniel Caron en 1983), au curling (40 h 27, avec Jean Ménard en 1987) ainsi que le plus de trous de golf disputés en l’espace de 12 heures (316, en 1985).

JUILLET

Marcel D’Amour

L’ancien maire de Hull de 1964 à 1972 est décédé à l’âge de 97 ans. Malgré les contestations des résidents du centre-ville en raison des expropriations, la venue des édifices fédéraux du côté québécois de la rivière des Outaouais fut sa plus grande réalisation, sa plus grande fierté politique, avait-il indiqué en entrevue avec Denis Gratton en 2013. Ancienne adjointe administrative de M. D’Amour, Rachel Biagé avait indiqué dans une lettre au Droit en 2014 que c’était sous le règne de Marcel D’Amour que les Hullois ont commencé à boire une eau pure et potable «digne de ce nom». C’est aussi sous son règne qu’un service d’urbanisme fut créé à la Ville de Hull.

Pierrette Paquin Devine

Grande athlète et ancienne championne de patinage artistique, Mme Paquin Devine nous a quittés à l’âge de 90 ans. Elle résidait à Luskville. Elle fut deux fois championne canadienne en danse sur glace au début des années 1950 avec son partenaire Donald Tobin. Elle fut aussi la première Canadienne à travailler dans un événement sanctionné par l’Union internationale de patinage, soit en 1957 aux Championnats du monde de Colorado Springs. Native de Hull, Mme Paquin Devine fut aussi la première Nord-Américaine à faire partie des officiels en patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver.

OCTOBRE

Jean Malavoy

Jean Malavoy

Cette figure de proue de la francophonie en Ontario et directeur général du Muséoparc Vanier à Ottawa nous a quittés au début d’octobre. M. Malavoy avait un curriculum vitae bien garni avec des responsabilités à la direction générale de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et comme responsable adjoint au bureau franco-ontarien du Conseil des arts de l’Ontario. Il a aussi cocréé Contact Ontarois, fut cofondateur du Salon du livre de Toronto, a occupé le poste de directeur de la Nouvelle Scène et fut directeur général de la Conférence canadienne des arts. Il fut en outre très actif auprès d’organismes du nord de l’Ontario, notamment à Sudbury. «Décrit comme un homme généreux et positif, il a propulsé le développement franco-ontarien dans tous les coins de la province», a écrit le directeur général du Conseil de la coopération de l’Ontario, Julien Geremie, dans une chronique hommage à Jean Malavoy parue dans Le Droit.

Louis-Philippe Dion

Louis-Philippe Dion

Ce scénariste à la chaîne TFO et pilier de la communauté artistique franco-ontarienne est décédé subitement en octobre. Il n’avait que 33 ans. Résident d’Embrun, dans l’Est ontarien, M. Dion, père d’un petit garçon, était le principal scénariste de la franchise FLIP à TFO, et il était le grand manitou derrière la revue de l’année humoristique franco-ontarienne FLIPPONS, créée en 2018. Stéphane Guertin, du groupe humoristique d’Improtéine, s’est souvenu de Louis-Philippe comme d’«un gars agréable, très drôle, avec un bon sens de l’autodérision (…) avec qui c’était facile d’embarquer dans n’importe quelle aventure».

Michel Renaud

Grand joueur de hockey en Outaouais, il a remporté la coupe Mémorial en 1972 alors qu’il évoluait avec les Royals de Cornwall. M. Renaud est décédé à l’âge de 68 ans. Il a laissé dans le deuil son épouse, ses quatre enfants, trois petits-enfants ainsi que ses soeurs et son frère.

NOVEMBRE

Alex Trebek

Alex Trebek

Animateur pendant 36 ans du très populaire jeu télévisé américain Jeopardy!, ce Franco-Ontarien est décédé des suites d’un cancer à l’âge de 80 ans. Natif de Sudbury, il a animé Jeopardy! jusqu’à environ deux semaines avant sa mort. M. Trebek a aussi animé la finale de l’émission Génies en herbe, en 1978. Il aura reçu une multitude d’honneurs au cours de sa longue carrière au petit écran, remportant cinq Emmy. Il a aussi joué son propre personnage dans des dizaines de séries télévisées et films américains. Alex Trebek a été nommé à l’Ordre du Canada, et a son étoile sur l’Allée des célébrités à Toronto et à Hollywood. Il s’est engagé financièrement à plusieurs occasions envers l’Université d’Ottawa.

Gaston Carrière

Gaston Carrière

Reconnu pour son franc-parler et sa loyauté, ce syndicaliste qui a été le visage de plusieurs années de lutte pour les employés de Produits forestiers Résolu à Gatineau est décédé en novembre. M. Carrière avait fait son entrée à l’usine en 1973 alors qu’elle appartenait à la Canadian International Paper (CIP). Il a pris sa retraite en 2015. Son plus grand combat aura été de réussir à rouvrir la papetière de la rue Main, qui avait fermé ses portes en 2010, avait indiqué Renaud Gagné, directeur québécois chez Unifor, après le décès de M. Carrière.

André Guay

André Guay

Cet ancien ombudsman de la Ville de Gatineau est décédé à l’âge de 73 ans. M. Guay a consacré plus de dix ans au service de la communauté de Gatineau. Il a quitté ses fonctions en avril 2018. Avocat, André Guay a aussi occupé divers postes de cadres dans la fonction publique fédérale et fut conseiller municipal à la Ville d’Aylmer au début des années 1980. Il fut en outre impliqué dans la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec, au sein de l’Association de paralysie cérébrale du Québec, et a été l’un des membres fondateurs de la Coopérative de solidarité en arts visuels et métiers d’art de l’Outaouais. À titre d’avocat, il avait représenté l’agent à l’intégrité de la fonction publique fédérale à la Commission Gomery.

DÉCEMBRE

Robert Brière, ici en compagnie de son épouse Constance

Robert Brière

Il était un acteur important de la communauté sportive en Outaouais et père du réputé hockeyeur professionnel Daniel Brière. Robert Brière est décédé au début de décembre. Il avait 72 ans. M. Brière aura travaillé auprès des enfants pendant de nombreuses années, tant au hockey qu’au baseball. Il a aussi arbitré des joutes de hockey dans les ligues de garage.