Danielle Ouimet a marqué l’histoire du cinéma québécois en 1969 lorsqu’elle a tenu le rôle titre du film «Valérie».
Danielle Ouimet a marqué l’histoire du cinéma québécois en 1969 lorsqu’elle a tenu le rôle titre du film «Valérie».

Valérie et moi

Denis Gratton
Denis Gratton
Le Droit
CHRONIQUE — LES GRANDES ENTREVUES / Au printemps 1969, en pleine Révolution tranquille, Valérie prenait l’affiche à travers toute la province. Pour la première fois dans l’histoire du cinéma québécois, un film présentait de la nudité frontale. En six mois, «Valérie» rapportait plus d’un million $ au box-office, du jamais vu pour un film québécois.