Mathieu Fleury a bien l’intention de succéder à Jim Watson à la mairie d’Ottawa.

Monsieur le maire Mathieu Fleury ?

CHRONIQUE — LES GRANDES ENTREVUES / Mathieu Fleury, maire d’Ottawa en 2022 ? C’est fort possible.

Le conseiller municipal du quartier Rideau-Vanier a été élu pour un troisième mandat consécutif en octobre dernier. Aux prochaines élections municipales, en 2022, il comptera 12 ans d’expérience à la table du conseil. « Sur les cinq conseillers du centre-ville, je suis celui qui compte le plus d’années d’expérience », souligne-t-il.

Et si le maire d’Ottawa, Jim Watson, ne se représente pas en 2022, lui qui comptera alors plus de 15 années à la tête de la Ville, Mathieu Fleury a la ferme intention de lui succéder.

« J’ai l’intention de me préparer dans l’éventualité où Jim Watson ne se représente pas, a-t-il déclaré. Mais je n’ai pas l’intention de me présenter contre lui s’il brigue un autre mandat à la mairie. Jim et moi, on peut être en désaccord sur certaines choses — on l’a vu dans le dossier du déménagement de l’Armée du Salut — mais jamais je ne dirai qu’il n’est pas un bon maire. J’ai des idées différentes des siennes. Je ferais certaines choses différemment. Mais il est un bon maire pour Ottawa. Il a amené une stabilité financière. Il a réalisé de bons projets. Oui, il y a des dossiers sur lesquels nous ne sommes pas d’accord, mais c’est normal en politique.

— Mais si Jim Watson ne se représente pas à la mairie en 2022 ?

— J’ai l’intention de me présenter (pour lui succéder). Absolument. Mais ça ne veut pas dire que je perdrai la vison pour ma communauté, pour mon quartier. Mon rôle principal au cours des quatre prochaines années, ma priorité, c’est de m’assurer que les projets dans mon quartier aillent de l’avant. Mais je suis quand même un stratège politique. Je ne me présenterai pas (à la mairie) en sachant que je vais perdre. Si je me présente en 2022, je me mettrai en positon pour faire une campagne sérieuse. Et si je crois que je ne peux pas faire ça, je n’aurai aucun problème à poursuivre mon travail (comme conseiller) pour ma communauté. J’ai un intérêt absolu (pour la mairie). Mais il y a un calcul politique à faire à plusieurs niveaux. Et si Jim Watson se représente, je me représenterai dans Rideau-Vanier et je tenterai d’obtenir un quatrième mandat. »

***

Celui qu’on appelait « le jeune Fleury » lorsqu’il a été élu pour une première fois en 2010, à l’âge de 25 ans, a bien grandi. En août 2017, lui et son épouse, Lai Hoang, sont devenus parents pour une première fois. Un fils baptisé Jacob.

« J’adore être papa, lance-t-il. Je suis une personne plus complète depuis que Jacob est dans nos vies. J’avoue que ce n’est pas toujours facile de jongler carrière et famille. Je suis au bureau à 8 h, je rentre rarement à la maison avant 21 h et je travaille les fins de semaine. Et Lai est fonctionnaire à Santé Canada. Donc, ce n’est pas toujours facile, mais on y arrive.

«Lai et moi sommes ensemble depuis 13 ans. Elle est ma plus grande critique, laisse-t-il tomber en souriant. En fait, elle et ma mère sont mes plus grandes critiques. Ma mère habite mon quartier, elle est une enseignante à la retraite et elle n’est pas politisée. Mais lorsqu’elle dit quelque chose, elle a généralement un bon son de cloche de l’opinion des gens.»

+

MATHIEU FLEURY SUR…

L'appel des opposants au projet de construction d'un refuge de 350 lits de l'Armée du Salut dans le secteur Vanier devant le tribunal d'appel à l'aménagement local :

«Je suis confiant qu’on (les opposants) peut gagner cette bataille de zonage. Si on perd la première étape, on peut porter la cause en appel. Et si on perd complètement le volet du zonage, on a d’autres arguments à d’autres niveaux pour s’opposer à ce projet. De là l’importance de la campagne de financement (du mouvement S.O.S. Vanier). Il faut les moyens pour rassembler la meilleure équipe légale.»

***

L'ouverture en avril prochain de commerces de cannabis à Ottawa :

«Je ne consomme pas, mais je suis pour la présence de ces commerces à Ottawa. J’aurais cependant aimé qu’on garde le modèle du LCBO (tel que proposé par le gouvernement libéral de Kathleen Wynne avant l’élection des conservateurs de Doug Ford). Le gouvernement Ford ne donne pas aux municipalités les outils pour contrôler les emplacements de ces boutiques. On n’a aucun mot à dire là-dessus. Et ça m’inquiète. Je ne voudrais pas une autre situation comme celle des trop nombreux Money Mart qu’on retrouve sur le chemin de Montréal, dans le secteur Vanier. Cela dit, la première boutique de cannabis à Ottawa sera située sur la rue York (dans le marché By). Ce sera bientôt annoncé.

***

La revitalisation du chemin de Montréal :

«Les aqueducs du secteur Vanier sont les plus vieux de la grande ville d’Ottawa. Et la Ville entreprend cette année un projet d’envergure. Tous les aqueducs, égouts, conduites d’eau du chemin de Montréal seront remplacés, du chemin Riverain jusqu’au boulevard St-Laurent. Il y aura aussi de nouveaux trottoirs, des bancs, du paysagement, de l’art public et le reste. Et le parc Riverain sera refait. Ce sera un embellissement incroyable et ce secteur aura un look moderne. Les travaux débutent en 2019 et ils devraient se terminer en 2021. Vanier sera complètement revitalisé. »