Réjean Ouimet, alias «M. St-Albert», connaît la fromagerie St-Albert comme le fond de sa poche pour en avoir été le directeur général pendant plus de 18 ans. Et même s'il en a «pleuré un coup» quand l'entreprise a été rasée par un feu dimanche dernier, il mène la charge afin d'assurer la résurrection de la fromagerie.
Réjean Ouimet, alias «M. St-Albert», connaît la fromagerie St-Albert comme le fond de sa poche pour en avoir été le directeur général pendant plus de 18 ans. Et même s'il en a «pleuré un coup» quand l'entreprise a été rasée par un feu dimanche dernier, il mène la charge afin d'assurer la résurrection de la fromagerie.

La mort qui passe

Denis Gratton
Denis Gratton
Le Droit
Réjean Ouimet rentrait de son chalet, dimanche matin vers 9h30, lorsque son téléphone a sonné. C'était Éric Lafontaine à l'autre bout du fil, son successeur à la direction générale de la fromagerie St-Albert.