Edith Dumont quitte le CEPEO après une carrière de 32 ans pour se lancer dans un autre défi, celui de vice-rectrice à l’Université de l’Ontario français.
Edith Dumont quitte le CEPEO après une carrière de 32 ans pour se lancer dans un autre défi, celui de vice-rectrice à l’Université de l’Ontario français.

La « graduation » d’Édith Dumont

Denis Gratton
Denis Gratton
Le Droit
CHRONIQUE — LES GRANDES ENTREVUES / « J’ai le cœur gros, avoue Édith Dumont. Je quitte une famille. Et une famille, ça ne s’oublie pas. »