La directrice générale des GFGSO, Yvonne Dubé

Les GFGSO obtiennent l'aide d'une vingtaine d'entreprises

Une vingtaine d’entreprises de Gatineau acceptent désormais les dons d’articles pour l’organisme Grands frères et grandes sœurs de l’Outaouais (GFGSO), qui a été victime de nombreux vols ces derniers mois.

Les GFGSO ont annoncé mardi la mise en place de points de dépôt « pour recueillir en toute sécurité les dons d’articles usagés ». En attendant qu’une règlementation municipale soit en place, l’organisme invite donc les citoyens à déposer vêtements, livres et chaussures d’occasion à l’intérieur des commerces partenaires.

L’organisme rappelle que le recyclage d’articles représente sa « source primaire » de revenus pour venir en aide à plus de 400 jeunes de l’Outaouais.

Au début du mois, le comité exécutif de la Ville de Gatineau a demandé la création d’un règlement sur les boîtes de dons. « Cette volonté de légiférer survient aussi selon deux contextes : le premier où plusieurs vols de boites de dons ont été commis depuis quelques mois, le second où plusieurs bacs de dons sont apparus sur le territoire sans aucune idée de la provenance de ces derniers », avait indiqué la Ville, en précisant que la nouvelle règlementation devrait être mise en place « d’ici l’été 2018 ».