Les garderies en milieu familial syndiquées CSQ ouvriront 30 minutes plus tard

Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL — Les 10 000 responsables de service de garde en milieu familial qui sont syndiquées à la CSQ franchissent un pas de plus dans leurs moyens de pression.

Ces garderies ouvriront leurs portes une demi-heure plus tard vendredi matin.

Ce moyen de pression fait partie d’une escalade qui a été lancée le 31 janvier dernier. Chaque vendredi, ces services de garde en milieu familial ouvriront leurs portes de plus en plus tard, 15 minutes à la fois, jusqu’à deux heures plus tard au bout de huit semaines.

Ces responsables de service éducatif en milieu familial sont membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance, affiliée à la Centrale des syndicats du Québec. La CSQ représente la grande majorité des responsables de services de garde en milieu familial au Québec.

Le mandat de moyens de pression qui a été adopté par ces syndiquées prévoit aussi une demi-journée et une journée de fermeture. Toutefois, ces étapes ne surviendront pas nécessairement à la fin du mouvement d’ouverture de plus en plus tardive.

Le principal point en litige est la rémunération.

Le ministère de la Famille a indiqué, la semaine dernière, que les négociations n’en étaient qu’au début du processus. Il lui paraissait donc trop tôt pour entreprendre ainsi des moyens de pression.