La ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d’enfants, Indira Naidoo-Harris (au centre), était à Ottawa vendredi matin.

Les garderies d’Ottawa reçoivent 12 millions $ supplémentaires

Les gouvernements provincial et fédéral allongent 12 millions $ supplémentaires dans le but ultime de permettre à un millier d’enfants de plus d’avoir accès à une place en garderie à Ottawa. Cet investissement conjoint, annoncé vendredi par la ministre responsable de la Petite Enfance et de la Garde d’enfants, Indira Naidoo-Harris, qui était, entre autres, accompagnée pour l’occasion du député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, permettra aussi de réduire de façon significative les listes d’attente, dit-on.

À l’heure actuelle, pour les familles bénéficiant de subventions pour les tout-petits de six ans et moins, on dénombre quelque 700 enfants sur la liste dans la capitale nationale. 

Éliminer l’attente ?

« Ce financement permettra de réduire nettement, peut-être même éliminer la liste d’attente. Dans les faits, les parents n’auront pas à attendre des mois et des mois après l’annonce d’aujourd’hui. L’argent a déjà commencé à être distribué et ça va se poursuivre dans les prochaines semaines », de dire le maire Jim Watson, ajoutant que l’attente et l’inconnu sont une source de stress pour les familles. 

L’ajout de cette somme d’argent permet de hausser de 16 % le financement alloué aux services de garde d’enfants sur le territoire de la capitale fédérale, celui-ci passant de 74,8 à 87 millions $. « Ça va permettre d’avoir des services de garde plus abordables pour les familles à faible et moyen revenus. C’est un grand pas vers l’avant. Tout ça permet de créer de solides fondations pour nos enfants », a lancé la ministre Naidoo-Harris, ajoutant qu’il reste encore du travail à faire. 

On compte présentement plus de 406 000 places en services de garde d’enfants agréées en Ontario, une augmentation de 32 % en cinq ans, spécifie le gouvernement.

D’ici 2021, la province estime être en mesure d’aider 100 000 enfants additionnels de 0 à 4 ans à fréquenter des centres de garde.