C'est samedi que se tiendra la Grande corvée mais d'ici là, la Ville de Gatineau a débuté le travail.

Les Forces armées canadiennes en renfort

De nombreux Gatinois se sont retroussé les manches par un temps pluvieux et misérable, samedi, pour remplir des sacs de sable dans différents points de la ville afin d'épauler leurs concitoyens victimes des inondations en attendant l'arrivée des Forces armées canadiennes, un renfort qui sera certes le bienvenu.
Des centaines de personnes ont mis l'épaule à la roue à l'angle des rues Saint-Louis et Moreau ainsi qu'aux arénas Campeau et Baribeau pour la corvée de remplissage et de distribution de milliers de sacs de sable. La Ville de Gatineau parle même de plus de 1500 bénévoles uniquement à l'aréna Campeau.
À l'angle des rues Saint-Louis et Moreau, les sacs étaient placés dans des camions, qui les transportaient jusqu'aux zones où d'autres bénévoles dressaient des murs afin de protéger autant que possible les résidences de la crue des eaux des rivières Gatineau et des Outaouais.
«Tout le monde donne son coup de pouce, a résumé André, un des bénévoles venus apporter sa contribution à l'effort près de la rue Saint-Louis. Il faut que tout le monde s'entraide dans de telles circonstances. Si j'étais un des sinistrés, j'aimerais que les gens viennent m'aider, comme ceux qu'on voit aujourd'hui».
Des officiers des Forces armées canadiennes étaient au centre de coordination de la Ville de Gatineau samedi matin pour déterminer les marches à suivre au cours des prochaines heures et des prochains jours avec les autres services de sécurité publique municipaux. 
Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a indiqué que l'appel aux militaires vise à utiliser de façon optimale leurs ressources et leurs équipements. Des véhicules amphibies seraient notamment mis à contribution. Quatre cents soldats seront déployés dans les quatre régions québécoises les plus affectées par les inondations.
«Les membres des Forces armées vont venir prêter main-forte aux citoyens, aux services policiers, aux services de sécurité incendie et aux bénévoles qui font un travail remarquable», a indiqué le ministre Coiteux en conférence de presse à Gatineau.
«Pour Gatineau, a ajouté de son côté le maire Maxime Pedneaud-Jobin, le type de contribution pourrait être des patrouilles avec des véhicules amphibies dans des secteurs complètement inondés. Ça pourrait être une mesure pour rassurer la population et s'assurer qu'il n'y ait pas de curieux ou de pillage. On parle aussi de fabrication de sacs ou de digues».
La situation devrait se détériorer au cours des prochains jours dans les secteurs riverains. La Commission de planification de la régularisation de la rivière des Outaouais a indiqué samedi après-midi que les inondations vont se poursuivre «ou s'empirer» avec la pluie qui continue de tomber. Le niveau de la rivière des Outaouais à la hauteur de la marina de Hull pourrait grimper de 11 cm d'ici lundi.
Pas moins de 40 mm de pluie sont tombés sur la région d'Ottawa, vendredi. Environnement Canada anticipait une quantité additionnelle de 30 à 40 mm d'ici dimanche. Le soleil pourrait se montrer le bout du nez, mardi, mais des averses sont néanmoins prévues dimanche, et il y a des possibilités d'averses pour lundi et mardi.
Évacuation obligatoire
La municipalité de Pontiac a décrété samedi une évacuation obligatoire pour les résidents de plusieurs chemins en raison des dangers existants à la suite de la crue des eaux, «les pires depuis 100 ans», précisent les autorités. 
«Il y a plusieurs résidences très inondées ou inaccessibles, et on a besoin que les gens quittent ces secteurs parce qu'on ne pourra pas les aider», a expliqué Benedict Kuhn, directeur général de la municipalité de Pontiac, précisant que les niveaux d'eau sont trop élevés dans plusieurs secteurs pour que les véhicules d'urgence puissent s'y rendre.
«On a tout ce qu'il faut avec la Croix-Rouge pour aider les résidents. On veut juste qu'ils soient à un endroit où on pourra mieux les aider que s'ils sont dans leur résidence où il n'y a d'ailleurs peut-être plus rien à faire», a continué M. Kuhn.
À Gatineau, 466 personnes ont été évacuées de façon volontaire par le Service de sécurité incendie.
Plusieurs rues demeurent interdites à la circulation à Gatineau en raison de la crue. En outre, le ministère des Transports a annoncé en fin d'après-midi, samedi, que les deux voies de l'autoroute 50 en direction est, de la rue Montcalm à la bretelle des Allumettières, sont fermées.