L’Ontario a dénombré 888 incendies de forêt depuis le début de l’année, comparativement à une moyenne annuelle de 517 au cours des 10 dernières années.

Les feux de forêt ontariens incommodent le Pontiac

Les feux de forêt qui se propagent en Ontario plombent la qualité de l’air à plusieurs kilomètres des brasiers, incluant dans le Pontiac, en Outaouais.

Lundi, les autorités de l’Ontario affirmaient qu’un incendie de forêt qui fait rage depuis plus d’une semaine dans le nord-est de la province a maintenant traversé une série de voies ferrées et se rapproche d’un tronçon de la route Transcanadienne.

Environnement Canada soutient que la fumée provoquée par ces incendies s’est propagée jusqu’au sud-ouest du Québec, mardi. Du moins, c’était le cas à Rapides des Joachims, confirme le directeur général de la municipalité, Sylvain Bégin.

« Ç’a commencé lundi, mais mardi matin, c’était vraiment atroce, la senteur et la boucane qu’il y avait ici. On ne pouvait pas voir aucunement les rayons du soleil », raconte M. Bégin.

La fumée peut provoquer chez certains une toux inhabituelle, une irritation de la gorge, des maux de tête et de l’essoufflement, souligne Environnement Canada. Sylvain Bégin dit ne pas avoir personnellement ressenti de malaise, mais qu’il a parlé à des personnes âgées qui préféraient rester à la maison.

Le directeur général de Rapides des Joachims dit également avoir allégé la tâche des employés de la voirie de sa municipalité. Certains ont même effectué des tâches à l’intérieur depuis le début de la semaine. Ces travailleurs ont également été envoyés autour de la municipalité pour s’assurer qu’un incendie ne s’était pas déclenché sur le territoire de Rapides des Joachims

« À la quantité de fumée qu’il y avait sur l’île, je voulais m’assurer qu’on n’avait pas cette problématique », indique M. Bégin.

Peu avant 14h mardi, la fumée s’était dissipée à Rapides des Joachims, selon Sylvain Bégin. Environnement Canada précisait toutefois en fin d’avant-midi que les problèmes devraient se poursuivre jusqu’en matinée mercredi.

Quoi faire?

« Les enfants, les aînés et les personnes atteintes d’une maladie cardiovasculaire ou pulmonaire, comme l’asthme, sont plus à risque », ajoute Environnement dans une alerte météo.

Le port du masque est déconseillé pour contrer les effets de cette fumée puisqu’ils peuvent « créer un faux sentiment de sécurité » qui pourrait mener à « une exposition accrue à la fumée ». On recommande plutôt de rester à l’intérieur, dans un endroit bien ventilé, sans ouvrir les fenêtres.

Selon un porte-parole du ministère des Ressources naturelles, lundi, le brasier flambait à seulement six kilomètres d’une partie de l’autoroute 69. Shayne McCool expliquait également que l’incendie a traversé un tronçon de voies ferrées du CN dimanche.

L’Ontario a dénombré 888 incendies de forêt depuis le début de l’année, comparativement à une moyenne annuelle de 517 au cours des 10 dernières années.

Le ministère précise qu’il y a actuellement 39 incendies actifs dans le nord-est de l’Ontario et plus d’une centaine dans la région nord-ouest. Parmi ceux-ci, 44 ne sont toujours pas maîtrisés.