Les enseignants de l'élémentaire de l'Ontario fourbissent leurs armes

En position de grève légale, les enseignants des écoles élémentaires publiques anglophones de l'Ontario se préparent à descendre dans la rue, en décembre, pour protester contre la loi spéciale 115 qui gèlera leurs salaires pour deux ans, à compter de la fin de l'année.
La Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) promet d'avertir les parents des élèves 72 heure avant tout débrayage. La sécurité des élèves ne serait pas compromise, selon Sam Hammond, le président du syndicat.
«La ministre (Laurel Broten) a laissé tomber tout le monde en dépouillant les enseignants et les professionnels de l'éducation de leurs droits démocratiques et, récemment, en mettant fin à nos pourparlers avec la province», a dénoncé M. Hammond dans un communiqué, hier.
De leur côté, les enseignants des écoles élémentaires de l'Ottawa-Carleton District School Board se préparent à un boycott d'activités parascolaires et des rencontres avec les parents en dehors des heures de classe, à compter du 3 décembre. Leurs collègues des écoles secondaires ont ratifié une entente de principe avec leur employeur, la semaine dernière.