Le ministre de l’Éducation de l’Ontario, Stephen Lecce, a confirmé vendredi que les élèves auront accès à un portail en ligne pour poursuivre leurs apprentissages à la maison.

Les élèves de l’Ontario poursuivront leurs apprentissages en ligne

TORONTO — Dès la fin de la semaine de relâche, les élèves ontariens auront accès à un portail en ligne pour poursuivre leurs apprentissages à la maison, et ce, même si les écoles sont fermées en raison de la COVID-19.

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce avait annoncé, tout juste avant la semaine de relâche, que les écoles ontariennes seraient fermées jusqu’au 5 avril.

En attendant le retour des classes, la province de l’Ontario offrira aux élèves des cours en ligne et se fiera grandement sur les diffuseurs publics TFO et TVO pour assurer l’accès aux ressources de programmes éducatifs à la télévision pour les plus jeunes.

« Notre plan fournira du soutien mathématique interactif dirigé par des enseignants pour continuer à apprendre aux élèves et leur permettre d’acquérir des compétences clés en mettant l’accent sur l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, tout en dotant les parents de ressources pour les soutenir pendant que leurs enfants apprennent à la maison », a déclaré le ministre Lecce, vendredi.

Le gouvernement Ford a affirmé qu’il était en train de trouver une solution pour les élèves qui n’ont pas accès à un ordinateur.

Les cas en Ontario

Entre jeudi et vendredi, 50 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés en Ontario, pour un total de 301, en plus des 12 cas parmi les voyageurs en quarantaine à la base militaire de Trenton.

De ces 50 nouveaux patients, plus de 25 font actuellement l’objet d’une enquête. Les autres cas sont liés à des voyages, entre autres sur des bateaux de croisière.

Parmi les nouveaux cas, un ambulancier paramédical torontois, une personne sans-abri et un résident d’une résidence de soins de longue durée ont été décelés à Toronto.

Cinq personnes en sont guéries, deux sont décédées et 5485 cas font l’objet d’une enquête.

Plus de la moitié des cas de l’Ontario se retrouvent à Toronto.

Dans sa mise à jour quotidienne vendredi, la ministre de la Santé, Christine Elliott, a affirmé que l’augmentation du nombre d’analyses est causée par le retour des voyageurs ontariens.

Par ailleurs, la médecin hygiéniste adjointe de l’Ontario, la Dre Barbara Yaffe, a pour sa part affirmé que la capacité quotidienne d’analyses de l’Ontario passera de 3000 à 5000 dès la semaine prochaine.