Les éducatrices du CPE Cornemuse en grève générale illimitée

Les parents des enfants qui fréquentent le CPE Cornemuse, dans le secteur Hull, devront se trouver un plan B jusqu'à nouvel ordre. Depuis l'aube jeudi, la quinzaine d'éducatrices de la garderie sont en grève générale illimitée, elles dont la convention collective est échue depuis trois ans et demi.
Protestant contre l'intransigeance de l'employeur dans les négociations qui s'étirent depuis deux ans, les syndiquées ont commencé vers 6h30 à faire du piquetage devant l'établissement du boulevard Saint-Raymond. 
«L'employeur veut nous forcer à effectuer une bonne partie des heures pour le travail pédagogique pendant les heures normales de travail, alors que nous devons déjà nous occuper des enfants», déplore la présidente du Syndicat des travailleuses des CPE de l'Outaouais, Lyne Perron, par voie de communiqué.
L'aspect des heures pédagogiques est l'enjeu majeur des négociations avec la direction du CPE puisque les clauses salariales font l'objet d'une entente de principe. 
Le syndicat prétend aussi que les conditions de travail au CPE Cornemuse sont inférieures à la moyenne dans le secteur.