Les 1100 croupiers syndiqués sont sans contrat de travail depuis le mois de mars 2013.

Les croupiers ratifient l'entente

Le conflit de travail est évité au Casino du Lac-Leamy. Les 350 croupiers de l'établissement ont ratifié à près de 85%, mardi soir, l'entente de principe conclue samedi dernier entre le Syndicat canadien de la fonction publique et Loto-Québec.
La nouvelle convention collective est d'une durée de sept ans.
Les employés étaient sans contrat de travail depuis mars 2013. Une ronde de négociations intensives avait été entamée la semaine dernière afin d'en arriver à un accord entre les deux parties.
Le groupe de travailleurs menaçait de déclencher une grève générale si aucune entente n'était conclue avant le 31 juillet. Parmi les points en litige, on retrouvait notamment le salaire et les horaires des employés temporaires.
Les croupiers de Gatineau avaient d'ailleurs tenu un arrêt de travail d'une journée, le 21 juillet dernier, aux côtés de leurs confrères du Casino de Montréal, eux aussi sans contrat depuis plus d'un an. Les 750 responsables des tables de l'établissement montréalais doivent d'ailleurs voter sur l'entente de principe jeudi.