Les intersections du chemin Hunt Club sont parmi les plus dangereuses d’Ottawa.

Les collisions sous la loupe

Le nombre de collisions a reculé de 7 % en 2016 à Ottawa, selon un exhaustif rapport sur la sécurité routière dévoilé ces derniers jours.

On y apprend entre autres qu’au total, un peu plus de 14 000 collisions impliquant des automobilistes, des motocyclistes, des piétons ou des cyclistes ont été répertoriées l’an dernier sur le territoire de la capitale fédérale. Dans le quart des cas (26 %), celles-ci ont entraîné des blessures voire un décès. 

La compilation par la Ville d’Ottawa de données pour les années 2012 à 2016 permet aussi d’apprendre que l’intersection de la promenade Riverside et du chemin Hunt Club, non loin de l’aéroport international Macdonald-Cartier, est encore une fois celle qui est le théâtre du plus grand nombre d’accidents. 

Les trois principaux types d’impact initiaux dans les incidents survenus l’an passé sont les collisions par l’arrière, impliquant un seul véhicule et latérales. 

Règle générale, c’est sans surprise que la majorité des collisions ont eu lieu aux heures de pointe (entre 7h et 10h ainsi qu’entre 15h et 18h). Elles sont également beaucoup plus fréquentes à la fin de la semaine. Quasi une collision sur cinq a d’ailleurs été rapportée un vendredi (18 %).

L’hiver étant ce qu’il est, c’est en décembre, janvier et février qu’ont eu lieu près du tiers des collisions (31 %) sur une base annuelle, révèlent aussi les statistiques. Malgré tout, les accidents surviennent davantage sur des chaussées sèches (66 %) qu’enneigées, glacées ou mouillées (34 %). 

L’an dernier, les groupes d’âge les plus impliqués dans des accidents à Ottawa étaient les 20 à 34 ans, mais les 35 à 54 ans les suivent non loin derrière. 

Des quelque 1700 incidents impliquant des piétons (53 % étaient des femmes), près des trois quarts (71 %) sont survenus à une intersection. C’est en octobre et en novembre que le plus de collisions avec piétons ont eu lieu ces cinq dernières années. Dans plus de 40 % des situations, le conducteur a omis de céder le passage au marcheur. 

Du côté des cyclistes, les 21-25 ans ont été de loin les plus souvent impliqués (16 %) dans les 1486 collisions survenues entre 2012 et 2016. L’inattention est la cause la plus répandue, de part et d’autre, pour expliquer les accidents entre un véhicule et un cycliste. Dans 83 % des cas, les incidents ont eu lieu à la clarté du jour.

Quant aux motocyclistes, ils ont été impliqués dans 734 collisions durant la même période et ce sont des hommes qui étaient aux commandes de l’engin dans 88 % des cas. Au total, 15 personnes ont perdu la vie. 

LES COLLISIONS EN CHIFFRES À OTTAWA DE 2012 à 2016

  • 73 623 collisions (24% causant des blessures)
  • 133 décès
  • 30% des collisions avec blessés ou décès impliquaient des jeunes de 20 à 34 ans*
  • Les collisions par l’arrière sont de loin les plus fréquentes (33%)*
  • Le quart (26%) des collisions ont eu lieu entre 15h et 18h, alors que 2% ont lieu entre 3h et 5h
  • Plus du tiers (35%) sont survenues les jeudis et vendredis, alors que les dimanches sont plus sécuritaires (6%)
  • Janvier est le mois où ont eu lieu le plus de collisions (12%), contrairement à avril (6%)
  • 66% des accidents se sont déroulés sur une chaussée sèche

* Données de 2016 exclusivement

Source : Ville d’Ottawa

TOP 10 DES INTERSECTIONS LES PLUS DANGEREUSES*

  1. chemin Hunt Club & promenade Riverside (43)
  2. promenade Prince de Galles & chemin Hunt Club Ouest (36)
  3. chemin Hunt Club Ouest & avenue Woodroffe (35)
  4. chemins Montréal & Vanier (33)
  5. chemins Hawthorne & Hunt Club (33)
  6. chemins Innes & Cyrville (31)
  7. chemins Fallowfield & Greenbank (29)
  8. chemins Innes & Tenth Line (29)
  9. chemins Bank & Hunt Club (29)
  10. chemin Baseline & avenue Woodroffe (28)

* Endroits où sont survenus le plus grand nombre de collisions en 2016

Source : Ville d’Ottawa

STATISTIQUES EN VRAC SUR LES COLLISIONS À OTTAWA

  • 46% des piétons impliqués dans des collisions avaient la priorité de passage
  • 27% des conducteurs ayant happé un piéton étaient distraits 
  • Deux-tiers (66%) des cyclistes impliqués dans des accidents étaient des hommes
  • 38% des cyclistes ne portaient pas de casque protecteur 
  • Le virage à gauche est la manoeuvre la plus fréquente (29%) dans les collisions impliquant un véhicule et une moto

Source : Ville d’Ottawa