Le Droit
Selon un sondage mené par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes, 23% des personnes interrogées sont plus susceptibles de voter conservateur si le parti s’engageait clairement à ne pas rouvrir le débat sur l’avortement ou à ne pas permettre aux députés de déposer une loi sur la question.
Selon un sondage mené par la firme Léger et l’Association d’études canadiennes, 23% des personnes interrogées sont plus susceptibles de voter conservateur si le parti s’engageait clairement à ne pas rouvrir le débat sur l’avortement ou à ne pas permettre aux députés de déposer une loi sur la question.

Les changements climatiques et l’avortement influencent le vote conservateur

Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
OTTAWA - Le Parti conservateur est confronté à un dilemme: s’il s’engage plus fermement à ne pas rouvrir le débat sur l’avortement et à présenter un plan plus résolu de réduction des émissions de gaz à effet de serre, recevra-t-il un plus grand appui?