Les manifestants se sont fait entendre sur la rue Sussex face à l’ambassade des États-Unis et par la suite sur la rue O’Connor près de l’ambassade d’Israël.

Les ambassades des É.-U. et d’Israël prises d’assaut

L’annonce du déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem provoque la colère des manifestants à Ottawa

Des centaines de manifestants ont démontré leur colère dans les rues d’Ottawa, samedi, en réaction à l’annonce par le président Trump, la semaine dernière, du déménagement de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem. 

Les protestataires ont d’abord pris d’assaut l’ambassade des États-Unis, rue Sussex, pour ensuite se diriger vers celle d’Israël, rue O’Connor, en empruntant la rue Wellington. Divers groupes participaient à l’événement, notamment l’Association palestinienne arabo-canadienne (APAC), qui organisait la manif, Voix juives indépendantes Canada, la Fédération canadienne arabe et Students Against Israeli Apartheid de l’université Carleton.

Il y a quelques jours, le président américain Donald Trump annonçait qu’il reconnaissait Jérusalem comme capitale d’Israël et comptait y déménager l’ambassade des États-Unis.

Selon Janan Arafa, porte-parole de l’Association palestinienne arabo-canadienne, la décision de M. Trump « renverse une soixantaine d’années de diplomatie ». Loin de souscrire au rôle de pacificateur et de médiateur que devraient remplir les États-Unis, « ce dernier geste est un obstacle au processus de paix », dit-elle.

Le gouvernement Trudeau a bien signalé sa désapprobation face à la décision du président américain, mais l’APAC s’attend à plus du gouvernement canadien. 

« On souhaite faire beaucoup de pression sur le gouvernement canadien pour l’amener à avoir une position plus ferme à cet égard », a-t-elle ajouté.

L’APAC dit avoir déjà joint un député libéral, qu’elle ne veut pas identifier, pour faire directement pression sur le chef du gouvernement.

Mais comme rien n’est jamais simple en politique, rappelons que l’organisation B’nai Brith Canada, de son côté, a appelé le gouvernement Trudeau à imiter l’administration Trump, plaidant dans un communiqué qu’Ottawa doit « reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne et faire des plans pour relocaliser son ambassade de Tel-Aviv ».

Les organisateurs de la manifestation comptent revenir à la charge le week-end prochain, si la météo le permet.