La première pelletée de terre du chantier du futur aréna Guertin, à la place de la Cité.

Les affaires classées de 2018

Ils ont fait couler beaucoup d’encre lors des 12 derniers mois et parfois même lors des années précédentes. Après une série de revirements, de valses-hésitations et de votes décisifs, de grands dossiers ont finalement abouti en 2018. Ce sont nos affaires classées !

Guertin en chantier

La date du 21 septembre 2018 sera marquée à jamais dans l’histoire de Gatineau. C’est le jour où une tornade de force EF3 a dévasté le Mont-Bleu. Plusieurs l’ont vite oublié, mais c’est aussi le jour où Gatineau a mis derrière elle des années de controverses et de mauvaise presse en procédant à la pelletée de terre officielle du futur aréna Guertin, à place de la Cité. Le projet de 80,3 millions $ piloté par Vision multisports Outaouais (VMSO) comprend un amphithéâtre de 4000 sièges et trois glaces communautaires. Le maire Maxime Pedneaud-Jobin a tenu à souligner le rôle crucial joué par VMSO dans ce dossier. « Merci pour ce que vous êtes, a-t-il lancé lors de l’événement. Quand ça allait mal, une des forces principales qu’on avait, c’était votre crédibilité, votre réputation d’efficacité et d’honnêteté. » Le président de l’organisme, Alain Sanscartier, a immédiatement renvoyé l’ascenseur au maire qui a su tenir le cap malgré les vents contraires. « Il a eu le courage politique de se frotter aux difficultés dans ce dossier, d’aller là où d’autres ne vont pas nécessairement, a insisté M. Sanscartier. Les décisions n’ont pas toujours fait l’unanimité, mais si on est ici aujourd’hui, c’est parce que ces gens y ont cru, se sont retroussé les manches et ont eu une grande confiance envers leurs partenaires. » 

Mathieu Bélanger, Le Droit

Hard Rock International a misé tous ses jetons sur un casino à Ottawa.

Hard Rock mise gros à Ottawa

Les jeux sont faits pour le Hard Rock Casino d’Ottawa. En 2018, la multinationale américaine Hard Rock International a misé tous ses jetons sur le projet Hard Rock Ottawa, un investissement de 318 millions $ étalé sur une période de six ans. L’entreprise a d’abord déposé une demande de changement de zonage auprès de la Ville d’Ottawa pour son plan d’expansion qui comprend des tables de jeu supplémentaires, des restaurants, une salle de spectacle un hôtel de neuf étages et un stationnement de 1200 places. Une entente entre la multinationale et la Ville a été officialisée en juillet pour permettre au projet d’aller de l’avant. Un important pari qui pourrait s’avérer payant pour Hard Rock International. 

Jean-Simon Milette, Le Droit

La Quartier-du-Musée et ses maisons patrimoniales sont sains et saufs.

Un quartier protégé, des tours ignorées

La séance du conseil municipal du 28 août a été le théâtre d’un des votes les plus importants dans l’histoire de Gatineau. Ce soir-là, à 12 contre 7, les élus gatinois, après tout près de trois ans de débats souvent acrimonieux, ont préféré tourner le dos aux tours de 35 et 55 étages proposées par Brigil pour plutôt protéger le Quartier-du-Musée, ses maisons patrimoniales qui ont survécu à deux conflagrations, sa trame urbaine et sa vie de quartier. Ce vote a représenté une victoire retentissante pour les résidents du quartier, les défenseurs du patrimoine et pour le maire Maxime Pedneaud-Jobin. À l’inverse, la défaite a été amère pour le promoteur Gilles Desjardins. « Nous n’avons pas toujours eu une grande fierté collective, a lancé le maire, ce soir-là. Notre perception de notre propre histoire n’a pas toujours été positive. Nous en avons détruit une bonne partie. Protéger le Quartier-du-Musée c’est tourner définitivement la page sur cette époque et faire le choix de la fierté de nos origines. Si ce choix nous apparaît difficile aujourd’hui, dans cinq ans, dans dix ans, tout le monde reconnaîtra que c’était la bonne décision, une décision visionnaire, à l’image des gens qui ont fait ce que nous sommes aujourd’hui. » 

Mathieu Bélanger, Le Droit

Le premier ministre Justin Trudeau a visité le chantier du futur centre de distribution du géant Amazon.

Un colis spécial d’Amazon

À défaut d’avoir un nouvel amphithéâtre sur les plaines LeBreton dans un proche avenir, les Ottaviens pourront compter sur la construction d’un bâtiment équivalent à environ 60 arénas de la Ligue nationale de hockey dans l’est de la ville. Après avoir fermé la porte au marché d’Ottawa-Gatineau qui souhaitait accueillir son deuxième siège social nord-américain, le géant de vente en ligne, Amazon, a décidé de s’expédier dans la capitale nationale pour y construire un tout nouveau centre de distribution d’une superficie de plus d’un million de pieds carrés, soit le plus grand entrepôt du genre au pays. Un projet qui permettra à près de 600 citoyens de la région de trouver du boulot. La première pelletée de terre a officiellement eu lieu le 20 août et l’ouverture est prévue pour l’automne 2019. 

Jean-Simon Milette, Le Droit

Le cannabis est désormais légal.

Le cannabis est maintenant légal

S’allumer un joint est devenu permis le 17 octobre dernier, lorsque le gouvernement de Justin Trudeau a pris la décision de légaliser le cannabis récréatif au Canada. Bien que la région de l’Outaouais n’ait toujours pas de succursale de la Société québécoise du cannabis sur son territoire, elle peut néanmoins compter sur HEXO pour approvisionner l’État. Cette entreprise établie à Masson-Angers a vu son action grimper en flèche au cours de la dernière année, s’établissant actuellement à un peu plus de 5 $ le titre. Sur la rive ontarienne, la substance peut être achetée uniquement en ligne tandis que les premiers magasins ouvriront le 1er avril. La Ville d’Ottawa a d’ailleurs donné le feu vert au modèle de vente au détail par le secteur privé sur son territoire. À la fin de l’année, le gouvernement fédéral a exprimé le souhait de permettre la vente et la consommation de produits dérivés du cannabis tels que des friandises, des gâteaux, des boissons et même de la crème pour la peau, d’ici octobre 2019. 

Julien Coderre, Le Droit