Le Droit
Tournée du proprio «limitée» à Chalk River

Actualités

Tournée du proprio «limitée» à Chalk River

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Le combat de l’opinion publique dans le dossier de l’aménagement d’un dépotoir de déchets nucléaires à Chalk River, dans l’Est ontarien, s’est transporté dans les bureaux des Laboratoires nucléaires canadiens (LNC), cette semaine. Le tour du propriétaire, organisé mercredi, a été conduit sous haute surveillance, avec une limite bien établie pour les lentilles de caméra.
Planète Poutine a 10 ans: Après les Dragons, la sauce s’est gâtée

Affaires

Planète Poutine a 10 ans: Après les Dragons, la sauce s’est gâtée

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
Participation remarquée de son fondateur à l'émission Dans l'oeil du dragon, création d'une «école» pour former les nouveaux franchisés et ouverture rapide d'une vingtaine de succursales aux quatre coins du Québec et au Nouveau-Brunswick: la chaîne Planète Poutine a connu une croissance fulgurante... et une descente tout aussi brutale.
Programme réservé aux minorités: la SQ rappelle des candidats blancs

Justice et faits divers

Programme réservé aux minorités: la SQ rappelle des candidats blancs

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Après avoir exclu les aspirants policiers blancs d’un programme collégial, afin de laisser toute la place aux Autochtones et aux groupes racisés, le ministère de la Sécurité publique a fait marche arrière, au cours des derniers jours. Des candidates et candidats blancs ont été invités à revenir, à condition d’accepter de travailler en région éloignée.
Levée de boucliers contre l'augmentation des pesticides

RÉSERVÉ À NOS ABONNÉS

Levée de boucliers contre l'augmentation des pesticides

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
Un vent d’opposition souffle sur la demande de deux géants des pesticides, Bayer et Syngenta, qui souhaitent augmenter jusqu’à trois fois la limite maximale de résidus dans de nombreux aliments. Plus de 20 000 commentaires ont été envoyés à l’organisation gouvernementale chargée d’étudier la requête controversée.
DÉCHETS NUCLÉAIRES | Faut-il avoir peur de Chalk River?

Équipe d'impact

DÉCHETS NUCLÉAIRES | Faut-il avoir peur de Chalk River?

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Kathy Lindsay représente la troisième génération de sa famille, propriétaire d’un coquet chalet sur la berge de la rivière des Outaouais. Depuis son grand balcon, à Breaside, dans l’Est ontarien, on peut contempler le Pontiac, de l’autre côté, sur la rive québécoise. «Ce qui se passe, plus haut, là-bas, en amont, peut affecter tout le monde, dit-elle. Ce n’est pas une affaire propre à une seule province, aux anglophones, aux francophones ou aux Premières Nations. Si un accident se passe là-bas, ça va affecter tout le monde, jusqu’au fleuve Saint-Laurent et à l’Atlantique...»
INTERNET HAUTE VITESSE: Québec se serait entendu avec SpaceX

Équipe d'impact

INTERNET HAUTE VITESSE: Québec se serait entendu avec SpaceX

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Tous les partis l'ont promis dans la dernière décennie. Mais c’est au cours des prochains jours que les internautes pourront vérifier si le gouvernement caquiste réalisera sa promesse de brancher tout le Québec. La carte des nouveaux secteurs desservis par la fibre optique sera diffusée en début de semaine. Québec pourrait aussi annoncer une entente avec le géant américain SpaceX, pour donner accès à Internet haute vitesse à des milliers de foyers où le déploiement de la fibre est difficile, ont appris les Coops de l'information.
Des parents s’appauvrissent quand leur enfant est placé par la DPJ

Actualités

Des parents s’appauvrissent quand leur enfant est placé par la DPJ

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
Les Coops de l'information
Stéphanie (nom fictif) recevait environ 975 $ par mois à titre d’allocation canadienne pour enfants. Quand ses deux enfants ont été placés temporairement par la DPJ, ce chèque lui a été retiré. Les sommes ont plutôt été dirigées au centre jeunesse. À 100 %. Même quand la mère a retrouvé la garde de son fils et de sa fille trois semaines par mois.
L’ÉDUCATION À TROIS VITESSES | «Là où il y a une facture, il y a une fracture»

Équipe d'impact

L’ÉDUCATION À TROIS VITESSES | «Là où il y a une facture, il y a une fracture»

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
Il faut repenser le système de l’éducation et mettre fin aux «trois vitesses» qui pénalisent les enfants en difficulté ou provenant de familles moins fortunées. L’organisme École ensemble, qui mène ce combat depuis cinq ans, proposera différentes pistes de solutions à la veille de l’élection provinciale. Et contrairement à ce que souhaite Gregory Charles, elles passent par la gratuité scolaire des projets pédagogiques particuliers qui pullulent dans le réseau.
L’INVASION FISCALE | Quand des Québécois paient leurs impôts en Ontario

Équipe d'impact

L’INVASION FISCALE | Quand des Québécois paient leurs impôts en Ontario

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Un stratagème d’évitement fiscal, qui a cours depuis des lunes aux abords de la rivière des Outaouais, coûte chaque année des millions de dollars aux contribuables québécois. C’est un classique, bien connu des résidents de l’Outaouais, de Rapides-des-Joachims à Fassett, en passant par Gatineau. Habiter au Québec et payer ses impôts en Ontario.
L’INVASION FISCALE | Identifier les contribuables fantômes par leurs plaques

Équipe d'impact

L’INVASION FISCALE | Identifier les contribuables fantômes par leurs plaques

Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Il suffit de faire un tour dans les quartiers de Gatineau pour s’apercevoir de la quantité de plaques d’immatriculation ontariennes dans les stationnements résidentiels. L’émigration importante de citoyens provenant de la province voisine, ces deux dernières années, se voit à l’oeil nu.
La détresse des Québécois ne faiblit pas: 50% plus d’appels à Info-Social

Actualités

La détresse des Québécois ne faiblit pas: 50% plus d’appels à Info-Social

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
Les Coops de l'information
Ils appellent parce qu’ils vivent une rupture amoureuse, parce qu’ils ont perdu leur emploi, parce qu’ils sont âgés, seuls, et qu’ils sont rassurés par une voix à l’autre bout du fil avant d’aller dormir. Les appels de détresse à la ligne Info-Social (8-1-1) ont bondi de 50% dans l’ensemble du Québec pendant les deux premières années de la pandémie et leur nombre ne semble pas vouloir diminuer.
Une femme en couple sur six violentée par son conjoint, révèle une étude

Équipe d'impact

Une femme en couple sur six violentée par son conjoint, révèle une étude

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
«Ça me bouleverse!» Une femme en couple sur six se trouve en situation de violence conjugale ou s’en approche. La docteure Mélissa Généreux, qui a dirigé l’étude réalisée par trois étudiantes en médecine, ne s’attendait pas à un résultat de cette ampleur. Pour chaque féminicide, plus de 16 000 femmes vivent un climat malsain à la maison.
BORD DE L’EAU | Mieux vaut magasiner sa région

Réservé à nos abonnés

BORD DE L’EAU | Mieux vaut magasiner sa région

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Pour acheter une propriété au bord de l’eau, mieux vaut magasiner sa région. Même si l'écart de prix se resserre entre les secteurs éloignés et les périphéries de Montréal ou Québec, la classe moyenne peut encore se permettre certains secteurs riverains. Mais pour combien de temps?
CHALETS | Peut-on encore se payer le bord de l’eau? [VIDÉO]

Réservé à nos abonnés

CHALETS | Peut-on encore se payer le bord de l’eau? [VIDÉO]

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Les Coops de l'information
Une vue sur la rivière, un coucher de soleil sur le lac, un feu de camp sur la plage. Les chalets riverains font toujours rêver. Mais les Québécois, dont plusieurs peinent à trouver leur résidence principale, peuvent-ils encore se payer le bord de l'eau?
Se relever d’une inondation: comme un «deuxième sinistre»

Équipe d'impact

Se relever d’une inondation: comme un «deuxième sinistre»

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
La peur, la crainte, le désespoir, l’impuissance et l’anxiété ne disparaissent pas lorsque l’eau se retire d’une propriété inondée. Les mois – voire les années  – pendant lesquels les sinistrés sont submergés par un processus d’indemnisation laborieux peuvent avoir l’effet d’un «deuxième sinistre», révèle une étude.
FEMMES PORTEUSES | Le Canada, terre fertile pour les couples étrangers

Réservé à nos abonnés

FEMMES PORTEUSES | Le Canada, terre fertile pour les couples étrangers

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
Les Coops de l'information
En France, le recours à une femme porteuse est interdit. Et pour un couple gai, l’adoption peut prendre une éternité. Éric Merceron et Jérôme Dimino ont donc choisi de se tourner vers une femme porteuse au Canada pour réaliser leur rêve de devenir papas. En janvier, dans un hôpital québécois, leur petite Augustine voyait le jour.
SPRING BREAK | Après les coups de feu, le couvre-feu à South Beach

Équipe d'impact

SPRING BREAK | Après les coups de feu, le couvre-feu à South Beach

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
Après la déclaration de l’état d'urgence mercredi, c'est ce soir que débute le couvre-feu à South Beach, en Floride. Cette mesure — qui n'a rien à voir avec la COVID-19 — est imposée à la suite de fusillades survenues quelques jours plus tôt. Au moins cinq personnes ont été blessées dans la dernière semaine, à South Beach, un secteur de Miami prisé pour le traditionnel «spring break».
SIROP D'ÉRABLE | Le Québec perfectionne son «grand cru»

Réservé à nos abonnés

SIROP D'ÉRABLE | Le Québec perfectionne son «grand cru»

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Les Coops de l'information
Louis-Denis Ebacher
Louis-Denis Ebacher
Les Coops de l'information
«En France, les gens sont très fiers de leurs vins. Ils font de la recherche et du développement pour aller au-devant des coups. Des fois, j’ai l’impression qu’on est un peu gêné de faire la même chose avec notre sirop d’érable. On pense que ce n’est pas aussi cool que les grands crus. Mais nous devrions plutôt être très fiers!»