Lendemain de tempête dans la région d'Ottawa-Gatineau

Après la tempête, place au déneigement et au retour au travail et en classe.

Tant à Gatineau qu’à Ottawa, les équipes municipales ont été ensevelies sous une avalanche d’artères, de trottoirs et de terrains de stationnement à déneiger mercredi, et le travail se poursuivra jeudi.

À Gatineau, où 42 centimètres de neige sont tombés mardi et mercredi, les équipes de déneigement ont été au travail durant la nuit de mercredi à jeudi pour dégager les trottoirs, les corridors scolaires et les rues. Les autorités municipales s’attendaient à ce que le travail soit complété en matinée, jeudi. Des opérations de soufflage seront toutefois requises en raison de la forte accumulation de neige, un travail qui devrait occuper les déneigeurs pendant quelques jours.

« Les citoyens sont invités à contribuer à l’efficacité du déneigement en évitant de stationner leur voiture dans les rues tant qu’elles n’auront pas été dégagées », a suggéré la Ville de Gatineau.

À l’aéroport d’Ottawa, ce sont 30 centimètres de neige qui se sont accumulés durant la tempête, la plus importante de la saison. Le travail de déneigement se poursuit jeudi. La Ville d’Ottawa recommande d’ailleurs aux citoyens de faire preuve de vigilance encore jeudi, et de prévoir davantage de temps lors de leurs déplacements puisqu’il y a toujours des amoncellements de neige. La Ville compte quelque 6000 km de routes à déblayer.

« On va avoir encore beaucoup de bancs de neige à déneiger, mais la circulation sur les routes va être très très raisonnable d’ici la fin de semaine », a précisé le directeur des routes et du stationnement à Ottawa, Luc Gagné.

Les autorités municipales ottaviennes recommandent fortement aux propriétaires de dégager la neige des bouches de sortie de fournaise et de réservoir d’eau chaude lorsqu’ils déneigent leur entrée de cour puisque leur obstruction peut causer un risque d’empoisonnement au monoxyde de carbone.

Le Service de police de la Ville de Gatineau, la Sûreté du Québec en Outaouais et le Service de police d’Ottawa n’ont pas rapporté d’accidents majeurs sur leur territoire respectif lors de la tempête.

La grande région de la capitale fédérale a tourné au ralenti mercredi alors que les institutions d’enseignement ont été fermées des deux côtés de la rivière des Outaouais, que des bureaux sont demeurés fermés et que plusieurs personnes ont choisi de faire du télétravail. 

Les bureaux administratifs de la Ville de Gatineau, incluant la cour municipale, les bibliothèques, le centre sportif, les centres aquatiques et les arénas, rouvrent jeudi après avoir été fermés mercredi. C’est aussi le retour à la normale jeudi dans les écoles, les collèges et les universités alors que les cours et les activités reprennent leurs horaires réguliers.

Les collectes régulières (ordures ménagères, recyclage et matières compostables) sont reportées d’une journée pour le reste de la semaine à Gatineau et à Ottawa. À Gatineau, il avait déjà été annoncé que les collectes spéciales d’encombrants et de résidus de construction qui étaient prévues les 13, 14 et 15 février sont reportées au 27 et 28 février, de même que le 1er mars.

À l’aéroport d’Ottawa, de nombreux vols à destination ou en partance de la capitale étaient encore retardés mercredi soir en raison de la tempête qui a aussi déferlé sur une partie des États-Unis et de l’est du pays. 

Par ailleurs, Postes Canada demande aux gens de bien vouloir continuer à dégager et déglacer l’accès à leur résidence (allée, escalier, etc) pour faciliter le travail des facteurs et ainsi éviter des blessures sérieuses. La société d’État a déclenché mercredi une alerte rouge pour l’Est ontarien ainsi que la Ville d’Ottawa, suspendant la livraison de courrier et de colis pour la journée, et ce, pour des raisons de sécurité.

Avec l'équipe de la rédaction du Droit