Yvan Martineau est le porte-parole du Salon du vélo Gatineau-Ottawa.

L’électrique sera mis de l’avant au deuxième Salon du vélo

À l’occasion de la deuxième édition du Salon du vélo Gatineau-Ottawa, qui se déroulera du 15 au 17 mars prochain au Palais des congrès de Gatineau, plusieurs nouveautés sont à l’affiche. L’une d’entre elles, le vélo à assistance électrique.

Ce type de bicyclette ne cesse de croître en popularité mondialement au cours des dernières années. Ce vélo muni d’une batterie peut atteindre des vitesses de pointe allant jusqu’à 30 km/h, soit la limite de vitesse maximale permise sur les pistes cyclables, et a une autonomie qui se situe généralement entre 100 et 130 kilomètres.

« Le gros engouement actuellement dans le monde du vélo, c’est le vélo à assistance électrique, lance le porte-parole du Salon, Yvan Martineau. Ce n’est pas un scooter ! Tu es obligé de pédaler, mais en pédalant tu peux mettre un niveau d’assistance de puissance. Donc c’est utile par exemple pour quelqu’un qui se remet d’une blessure ou qui n’a jamais fait de vélo parce qu’il se disait qu’il n’avait pas la forme pour faire plus que 20 kilomètres. Ça permet de démocratiser le vélo. »

Scooteretti Ottawa, une entreprise qui se spécialise dans la vente de vélos à assistance électrique, sera notamment sur place pour présenter les nouveaux modèles 2019. En général, ces modèles de vélos se vendent entre 1500 $ et 8000 $, selon M. Martineau.

D’autres exposants de la région seront aussi présents, soit le Centre du vélo La Shop, Bicyclettes de Hull et Vélozophie, qui d’ailleurs, a fait l’acquisition du magasin de vélos GM Bertrand.

Outre les exposants de bicyclettes, les adeptes de triathlon trouveront aussi leur compte lors du Salon alors que des kiosques dédiés à la natation et à la course à pied seront installés.

« Souvent, les amateurs de vélos sont des gens qui aiment le plein air en général, donc plus qu’une activité. Quiconque goûte au triathlon se rend compte que ce n’est pas juste pour les gens qui veulent faire le Ironman à Mont-Tremblant ou à Lake Placid. Il y a du vélo dans le triathlon aussi donc c’est un mélange des trois activités et les gens qui aiment le plein air, habituellement, sont ouverts à toutes sortes d’expérience », indique le porte-parole de l’événement.


«  Le vélo à assistance électrique. Ce n’est pas un scooter ! Tu es obligé de pédaler.  »
le porte-parole du Salon, Yvan Martineau

Le Salon accueillera aussi trois agences de voyages réputées dans le monde du vélo qui viendront présenter leurs forfaits aux visiteurs. « Les agences Voyages Gendron, Vélo Québec Voyages et Ekilib seront là parce que les gens qui font du vélo, habituellement, aiment beaucoup voyager », explique M. Martineau.

Au total, ce sont 116 entreprises et marques du monde du vélo qui seront représentées lors de cette deuxième édition du Salon du vélo Gatineau-Ottawa, alors que 100 l’étaient lors de l’édition 2018.