L’an dernier, les Comtés unis de Prescott et Russell n’avaient pas pu discuter de la route 17 et 174 avec le gouvernement Ford.
L’an dernier, les Comtés unis de Prescott et Russell n’avaient pas pu discuter de la route 17 et 174 avec le gouvernement Ford.

L'élargissement de la route 17/174 sera abordé avec Ford

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Les élus de Prescott et Russell pourront discuter très bientôt du dossier de l’élargissement de la route 17 et 174 avec le gouvernement Ford, à Toronto.

Le congrès de l’Association des municipalités rurales de l’Ontario (AMRO) débutera ce dimanche, dans la ville reine, et se terminera mardi. 

L’an dernier à pareille date, le conseil des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) n’avait pas réussi à obtenir une rencontre avec le ministère des Transports de l’Ontario pour discuter de l’élargissement de la route 17 et 174, un dossier prioritaire dans la région depuis plus d’une décennie. 

Le vent a toutefois tourné cette année, puisqu’une réunion sera effectivement organisée. 

La population qui croît de façon exponentielle dans la région engendre d’importants délais pour les nombreux résidents qui travaillent dans la région de la capitale fédérale. L’élargissement de cette route principale demeure la solution envisagée par les élus. 

Services d’urgence

Les CUPR obtiendront également une délégation pour discuter du partage des ambulances, comme lors du dernier congrès. Ce dossier, qui a été au cœur de nombreuses conversations au cours des dernières années, est toujours aussi brûlant. 

Par contre, depuis que les ambulanciers paramédicaux des CUPR ne répondent plus à leur émetteur radio durant leur retour d’Ottawa vers leur territoire, la situation s’est nettement améliorée, note le directeur des Services d’urgence des CUPR, Marc-André Périard. En 2019, 250 appels ont pu être évités, représentant une diminution de 20 %, comparativement à 2018, a-t-il affirmé lors de la dernière réunion des CUPR. 

Ce moyen de pression avait été mis en place en juin dernier pour demander au gouvernement provincial de trouver une solution au nombre élevé d’appels que reçoivent les ambulanciers paramédicaux des villes avoisinantes, soit Ottawa et Cornwall. 

Au cours du congrès, l’alimentation en électricité et en gaz naturel fera aussi l’objet de rencontres. 

Bien qu’il reconnaisse que des résultats concrets surviennent rarement à la suite de ces rencontres, le président du conseil des CUPR, Pierre Leroux, y voit toutefois une certaine utilité, mais à long terme. « Honnêtement, ça fait dix ans que je suis en politique, je n’ai jamais vu un ministre faire : ‘OK, on va te donner ça.’ Ça n’arrive pas. Mais si on prend ces démarches-là pour informer les ministres de nos besoins, s’il a le choix entre trois ou quatre projets, il pourra se souvenir d’avoir parlé avec nous. Donc il faut faire ces liens-là. »

+

AMANDA SIMARD SERA-T-ELLE À TORONTO?

L’an dernier, le congrès de l’Association des municipalités rurales de l’Ontario (AMRO) s’était conclu sur une note de conflit entre certains élus des CUPR et la députée alors indépendante provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard. La chanson sera-t-elle la même, cette année ?

La députée Amanda Simard

Au lendemain du congrès de 2019, Mme Simard dénonçait la décision de certains maires, dont celui de Clarence-Rockland, Guy Desjardins, de ne pas l’avoir invitée aux rencontres. Le maire Desjardins, frustré de l’absence de Mme Simard, rétorquait qu’il l’avait effectivement invitée et que c’est elle qui avait refusé de se présenter. 

En entrevue avec Le Droit, Amanda Simard a confirmé son intention de se présenter pour au moins l’une des deux rencontres demandées par la municipalité de Clarence-Rockland lors du congrès. Elle n’a toutefois pas confirmé sa présence aux employés municipaux. 

Le président des CUPR Pierre Leroux et la députée Simard ont tous les deux confirmé qu’ils se rencontreront au cours de la fin de semaine pour une mise au point sur plusieurs dossiers, incluant les communications entre la députée et le conseil des CUPR.