Les ruines de l’église Saint-James, en 1900

L'église Saint-James de Hull

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre magnifique région. Par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel, nous illustrerons le chemin parcouru et de quelle façon certains lieux bien connus ont évolué au fil des années. Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série « D’hier à aujourd’hui ». Si vous détenez une relique qui sert de témoin de l’histoire d’un paysage ou d’un endroit important de la région, contactez-nous afin de partager cette image. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.

L’ancienne église anglicane Saint-James ne passe pas inaperçue sur la promenade du Portage, autrefois appelée la rue Principale. Le bâtiment actuel a succédé à deux autres ayant été la proie des flammes, en 1865 et lors du grand feu de 1900. « Seuls des murs de pierre ont résisté au deuxième sinistre », rappelle le Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais (RPGO) sur son site Internet. 

« L’église Saint-James sera le lieu de culte de la plupart des premiers colons anglophones de Hull et son premier prêtre, Amos Ainsley, aura la charge de parcourir une dizaine de cantons de chaque côté de la rivière des Outaouais, rappelle aussi le RGPO. Le style néogothique de l’édifice de pierre reconstruit en 1901, avec sa courte tour carrée, est typique de l’anglicanisme. »

Aujourd'hui, l’édifice patrimonial situé au 60, promenade du Portage, dans lequel d’importantes rénovations ont été réalisées en 2013, est actuellement sur le marché immobilier au prix de 2,5 millions$.

L’édifice patrimonial situé au 60, promenade du Portage, en 2018