En février, l'emploi a diminué chez les jeunes de 15 à 24 ans, alors qu'il a progressé chez les 55 ans et plus. Il était inchangé chez les 25 à 54 ans. Chez les jeunes de 15 à 24 ans, il a régressé pour un cinquième mois d'affilée, en baisse de 27 000, et leur taux de chômage s'est fixé à 14,7 %.

Légère baisse du taux de chômage dans la région

En dépit d'une économie chancelante et des coupes dans la fonction publique fédérale, le taux de chômage a connu une légère baisse dans la région d'Ottawa-Gatineau, de novembre à décembre, révèlent les plus récentes données de Statistique Canada sur la population active.
Le taux de chômage dans la région de la capitale fédérale est passé de 6,7% à 6,6% au cours des deux derniers mois de l'année 2012. La plupart des 3300 nouveaux emplois sont des postes à temps plein, dans le secteur privé.
Il s'agit d'un quatrième recul mensuel consécutif du taux de chômage dans la région d'Ottawa-Gatineau. Le taux de chômage a reculé de 0,1% à Ottawa, passant de 6,8% à 6,7%. Par contre, il a augmenté de 0,2% à Gatineau, de 6,3% à 6,5%. Les emplois créés sur la rive ontarienne surpassent les pertes sur la rive québécoise.
L'emploi en Ontario a progressé de 33000 en décembre, après avoir connu une hausse du même ordre le mois précédent. Le taux de chômage s'est toutefois maintenu à 7,9%, en raison d'une augmentation de la population active. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a crû de 1,5%, principalement dans le travail à temps plein. Le taux de croissance est toutefois inférieur au taux national.
Au Québec, l'emploi a peu bougé en décembre et le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour passer à 7,3%, moins de personnes ayant cherché du travail. L'emploi dans la province a augmenté de 3,5% par rapport à 12 mois plus tôt.
À l'échelle canadienne, l'emploi a connu une hausse de 40000 en décembre, la quatrième augmentation en cinq mois. La croissance observée le mois dernier s'est entièrement manifestée dans le travail à temps plein. Le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour passer à 7,1%, son niveau le plus bas en quatre ans. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a progressé de 1,8% ou de 312000, la hausse étant entièrement attribuable au travail à temps plein. Au cours de la même période, le nombre total d'heures travaillées a augmenté de 1,6%.