Les hôtels gatinois, comme le Hilton Lac-Leamy, vont sûrement de profiter de leur proximité avec Ottawa.

L'effet de «débordement» pourrait jouer en faveur de Gatineau

Le Regroupement des hôteliers en Outaouais (RHEO) croit que Gatineau pourrait bien tirer son épingle du jeu avec un effet de «débordement» durant les célébrations du 150e dans la capitale fédérale, les tarifs étant souvent moins élevés que sur la rive ontarienne.
«En général, je ne le cacherai pas, c'est plus cher à Ottawa que chez nous. L'avantage de Gatineau, c'est que nous sommes à trois minutes en auto et 15 minutes à pied. Et en cette année du 150e, contrairement au passé où les gens ne traversaient peut-être moins car il n'y avait pas autant d'activités, nous avons la chance d'avoir des événements qui s'étalent durant tout l'été, par exemple MosaïCanada et le spectacle Volta. Dépendant du prix qu'ils souhaitent payer, les gens ne sont donc pas obligés de venir autour du 1er juillet. Il y aura beaucoup d'autres disponibilités dans les hôtels durant l'été», de dire le président du RHEO, Jason Trottier. 
Par ailleurs, il n'existe pas de solution miracle pour éviter d'avoir à payer une facture trop élevée à son goût pour une chambre d'hôtel, selon CAA-Québec. Mais on peut certes agir en tant que consommateur averti.
«C'est sûr que l'idéal est de se prendre à l'avance si bien sûr on est en mesure de le faire. C'est alors toujours plus profitable en termes de coût. C'est également avantageux d'être flexible, par exemple si nous sommes en vacances et que nous pouvons séjourner dans un hôtel la semaine plutôt que la fin de semaine», indique la porte-parole de l'organisation, Annie Gauthier, rappelant que de s'éloigner du centre-ville est toujours une bonne alternative pour économiser. 
La location de maisons et d'appartements, un séjour dans une auberge jeunesse ou encore le camping sont parmi les autres options à envisager, dit-elle, dépendant de nos contraintes personnelles. «On peut également avoir recours à des sites comme booking.com, qui achètent souvent des lots de chambres. Il peut alors leur en rester 2-3 à écouler et ça peut permettre de faire des économies. [...] Quand on se retrouve dans une occasion spéciale, c'est évident que ça a un impact sur le prix des chambres d'hôtel. Ils sont en affaires et ils ont certainement flairé la bonne affaire», conclut-elle.