La directrice de l'école Centre-Nord, Francine Hotte

L'école Centre-Nord accueille ses futurs élèves

Attendue depuis fort longtemps, la nouvelle école élémentaire publique Centre-Nord pourra être visitée par les résidents du quartier Centre-ville, lors d'une journée portes ouvertes qui se tiendra mardi.
Des activités sont prévues pour accueillir les jeunes et leurs parents. Des jeux, une petite collation et la visite des locaux au rez-de-chaussée se trouvent au menu de la journée.
Le Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO) organise cette visite publique afin que les familles puissent observer les nouveaux aménagements apportés à l'édifice du 175, rue Beech à Ottawa. Ils pourront également inscrire leurs enfants pour la prochaine rentrée scolaire. 
L'ancienne école anglophone St-Ambrose a été presque entièrement repeinte et réaménagée avec des matériaux neufs. 
L'établissement possède une douzaine de classes, une salle d'art, un gymnase et une cour de récréation. 
La directrice de l'école Centre-Nord, Francine Hotte, est enchantée par son nouvel environnement de travail qui se trouve à proximité de plusieurs services et attractions autour de l'établissement, tels le canal Rideau et le lac Dow. « On veut en profiter pleinement parce que l'endroit est merveilleux », souligne-t-elle. 
Elle prévoit tirer profit des alentours pour mettre sur pied un projet d'école communautaire. « L'école n'est pas juste dans l'école. On veut ouvrir nos portes, que l'école soit aussi à l'extérieur », de dire Mme Hotte qui souhaiterait que cette philosophie devienne le mandat de l'école.
Il reste beaucoup de travaux d'aménagement à réaliser dans le bâtiment afin que le tout soit fin prêt pour l'automne. De nombreux projets sont encore sur la glace, mais la directrice voit son objectif prendre forme petit à petit. « Chaque jour, il y a des améliorations ! », note-t-elle. Le processus d'embauche de personnel à l'école, dont les enseignants, fait partie des prochaines étapes. 
Les travaux sont « bien en avance, par rapport aux écoles ouvertes par le passé », selon le directeur par intérim du service des immobiliers du CEPEO, Pierre Tétreault. « On est juste à la fin février donc on a encore plusieurs mois devant nous pour nous permettre de finaliser les travaux et les aménagements. » L'édifice existait déjà, ce qui expliquerait, d'après lui, cette longueur d'avance sur les autres écoles récemment construites par le Conseil. 
Le bâtiment peut accueillir jusqu'à 262 élèves. Pour le moment, le CEPEO accepte les inscriptions d'élèves vivant hors du secteur, sans toutefois offrir de transport scolaire.
désengorger les écoles 
Le projet de bâtir une nouvelle école élémentaire francophone existe depuis 2008. 
À la suite d'une série de consultations auprès des communautés desservies par les écoles publiques élémentaires Francojeunesse et Charlotte-Lemieux, le CEPEO a choisi de louer l'ancienne école St-Ambrose. Cette dernière a été rendue disponible en 2016 par le conseil scolaire catholique anglophone et sera occupée par le CEPEO pour les cinq prochaines années.
« L'intention du conseil est de construire une nouvelle école dans le secteur, explique M. Tétreault. On recherche présentement un terrain de construction. » Si le Conseil ne parvient pas à atteindre cet objectif, il prévoit prolonger le bail en fonction du temps qu'il restera avant que la future école soit bâtie.  
Le CEPEO a envisagé la possibilité de construire la nouvelle école sur les plaines LeBreton, dans le cadre du projet DevCore qui prévoit notamment la construction d'un nouveau domicile pour les Sénateurs d'Ottawa.
Élisabeth Séguin, collaboration spéciale