Le verglas continue de sévir

Le verglas aura compliqué la vie de bien des parents, mardi, dans la grande région de la capitale fédérale.

Aux petites heures du matin, les commissions et conseils scolaires ont tour à tour annoncé les mesures prises en raison des conditions météorologiques, alors que la pluie verglaçante ayant fait son apparition au courant de la nuit continuait de tomber sur la région.

Pour plusieurs territoires, le transport scolaire a été annulé pour toute la journée, mais les établissements sont demeurés ouverts. Les élèves des commissions scolaires au Coeur-des-Vallées et des Hauts-Bois-de-l’Outaouais ont pour leur part eu droit à un congé forcé. Les établissements concernés ont suspendu leurs cours, mais les services de garde sont demeurés ouverts.

Les collèges privés Nouvelles Frontières, Saint-Alexandre et Saint-Joseph ont fermé leurs portes. L'Université du Québec en Outaouais a choisi d'annuler les cours en matinée à Gatineau et à Saint-Jérôme, mais les cours de l'après-midi ont pu avoir lieu sur le campus gatinois.

À l'Aéroport international d'Ottawa, une soixantaine de vols en partance ou à destination de la capitale ont été annulés.

Aux quatre coins de la région, les usagers de la route ont dû redoubler de prudence, la chaussée étant parfois glacée. Les différents corps policiers de l'Outaouais et de l'Est ontarien ont rapporté seulement quelques incidents routiers n'ayant causé que des dommages matériels.

Environnement Canada rapporte que pendant la journée de lundi, 8,4 centimètres de neige et 8,8 millimètres de pluie ont été reçus à l'Aéroport international d'Ottawa.

«Quelques averses de pluie se changeant en averses de neige» sont prévues pour la soirée de mardi, après quoi le mercure devrait chuter jusqu'à -12 degrés Celsius, selon Environnement Canada. Les prévisions pour les prochains jours ne font pas état de précipitations, alors que les températures minimales devraient varier, d'ici vendredi, entre -5 et -9 degrés Celsius.

Hydro-Québec a pour sa part rapporté une vingtaine d'interruptions de service touchant quelques milliers de clients en Outaouais, principalement sur le territoire de la municipalité régionale de comté des Collines-de-l'Outaouais.