Le vaccin contre la grippe a actuellement un taux d'efficacité global de 58 % cette année. 
Le vaccin contre la grippe a actuellement un taux d'efficacité global de 58 % cette année. 

Le vaccin contre la grippe efficace à 58 % pour l'instant

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Le vaccin contre la grippe a actuellement un taux d'efficacité global de 58 % cette année, ce qui est une bonne performance, selon un expert québécois qui a participé au rapport intérimaire sur ce vaccin.

La saison de la grippe actuelle est caractérisée par une co-circulation des virus de l'influenza de type A et B.

Plus précisément, il s'agit d'une forte circulation d'influenza B, et, en ce qui a trait à l'influenza A, la majorité est du H1N1 (80 %), et dans une plus petite proportion, du H3N2 (20 %).

«Les trois gros joueurs circulent en même temps au Canada», a commenté le docteur Gaston De Serres, médecin-épidémiologiste et chercheur notamment à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Il fait partie du réseau de surveillance du syndrome grippal déclaré par les praticiens sentinelles (Canadian Sentinel Practitioner Surveillance Network), dédié à mesurer l'efficacité du vaccin contre la grippe chaque année, dont les résultats sont publiés dans la revue «Eurosurveillance».

Bref, «globalement, on a une protection de 58 %», a noté le Dr De Serres.

Il souligne qu'elle est plus élevée contre l'influenza de type B: son efficacité a été mesurée à 69 %. Ce qui est une bonne nouvelle, dit-il, car l'influenza B est celui qui circule le plus lors de l'actuelle saison de grippe.

Quant à l'efficacité du vaccin contre l'influenza A (H1N1), elle est de 44 % et de 62 % contre le A (H3N2).

Pour le H3N2, il s'agit d'une «performance surprenante», souligne l'expert, qui rappelle que par les années passées, la protection offerte par le vaccin tournait autour de 30 % ou 40 %.

Par contre, pour le H1N1, la protection est plus faible cette année.

Ces résultats peuvent encore fluctuer car la saison de la grippe n'est pas terminée. La revue «Eurosurveillance» mettra d'ailleurs à jour ses résultats.