Le Droit
Le comportement « explosif » du maire de la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette, Denis Légaré,  est à la source de la tension au sein de l’hôtel de ville.
Le comportement « explosif » du maire de la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette, Denis Légaré, est à la source de la tension au sein de l’hôtel de ville.

Le torchon brûle à l’hôtel de ville de Notre-Dame-de-la-Salette

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
La tension est à son comble à l’intérieur des murs de l’hôtel de ville de la municipalité de Notre-Dame-de-la-Salette, dans la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Alors que la directrice générale Mylène Groulx vient de remettre sa démission en évoquant le comportement « explosif » du maire Denis Légaré, les conseillers autour de la table réclament une rencontre urgente avec le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) afin de dénouer ce qu’ils considèrent comme étant une « période de crise » au sein de l’administration.