Le CISSSO veut plus d’espaces de stationnement.
Le CISSSO veut plus d’espaces de stationnement.

Le stationnement de l’hôpital de Buckingham déborde

Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSSO) négocie présentement avec différents partenaires potentiels dans le but d’offrir davantage d’espaces de stationnement à la clientèle de l’Hôpital de Papineau, à Buckingham.

Il n’est pas rare que les visiteurs de l’Hôpital de Papineau doivent chercher pendant de nombreuses minutes afin de dénicher un espace de stationnement à proximité de l’établissement de la rue Maclaren Est.

C’est que les 72 lots de stationnement adjacents à l’hôpital ne répondent pas à la demande. Les espaces pour garer sa voiture sont aussi limités dans les rues environnantes. 

«Il y a une difficulté de se stationner dans les environs de l’Hôpital de Buckingham. On veut faciliter les choses pour nos usagers. On étudie et envisage toutes les options possibles en ce moment», indique la porte-parole du CISSSO, Geneviève Côté. 

Mme Côté soutient que l’initiative s’inscrit dans la foulée de la révision de la politique de stationnement qu’a entrepris le CISSSO depuis un an au sein de ses établissements de la région. 

L’aire de stationnement du Centre sportif de Buckingham fait notamment partie des possibilités étudiées par l’organisation. Il ne s’agit toutefois pas du seul endroit ciblé par le CISSSO. «Tout est regardé en ce moment pour régler la situation le plus tôt possible. Ce qu’on cherche, ce sont des places, mais il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit», précise Mme Côté.