Le problème de stérilisation est réglé

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Dix-huit jours après son apparition, le problème de stérilisation des cinq salles d'opération de l'Hôpital de Hull est finalement réglé.
Le bloc opératoire de l'établissement, qui fonctionnait au ralenti depuis le 6 octobre, a repris son rythme normal hier matin.
Selon le directeur des services professionnels du Centre de santé et de services sociaux de Gatineau (CSSSG), le Dr Michel Brazeau, le problème n'était pas localisé à un seul endroit dans le système, très complexe, de stérilisation.
«Il y avait de multiples bobos, donc plusieurs éléments à ajuster», a-t-il expliqué.
Des experts du manufacturier des stérilisateurs, appelés en renfort, ont permis d'apporter des modifications concluantes. Tous les tests effectués dans les derniers jours ont démontré que la stérilisation est de nouveau adéquate.
Dès l'apparition du problème, seulement certaines chirurgies électives pouvaient être pratiquées à Hull, en matinée, grâce à une stérilisation effectuée préalablement à l'Hôpital de Gatineau. Une salle demeurait ouverte en tout temps pour les chirurgies urgentes.
Au total, 126 chirurgies électives ont pu être réalisées comme prévu, mais 51 patients ont vu leur opération être reportée.
Le Dr Brazeau assure que ces chirurgies seront traitées en priorité, tout en tenant compte de l'état particulier de chaque patient.