Les nombreuses pénuries de cannabis légal ayant suivi l’entrée en vigueur de cette mesure phare du gouvernement de Justin Trudeau, mais aussi l’imposition de ce produit, pourraient expliquer en partie la hausse des prix, estiment les observateurs.

Le prix du cannabis en hausse de 17 % après la légalisation

Le prix du cannabis a crû de 17,4% au Canada depuis sa légalisation mi-octobre, à 8,02 dollars le gramme en moyenne, selon Statistiques Canada qui relève de gros écarts entre réseau légal et marché noir.

«Avant la légalisation, le prix moyen non pondéré par gramme de cannabis en 2018 était de 6,83 $» et depuis la légalisation le 17 octobre, «le prix moyen par gramme s’est fixé à 8,02 $», indique l’institut officiel dans un rapport se basant sur les déclarations de plusieurs centaines de consommateurs.

«Entre le 17 octobre et le 31 décembre, le prix moyen payé pour le cannabis séché provenant de fournisseurs légaux (9,70 $) était supérieur au prix payé pour le cannabis séché acheté auprès de fournisseurs illégaux (6,51 $)», souligne Statistique Canada dans ce rapport publié mercredi.

Les nombreuses pénuries de cannabis légal ayant suivi l’entrée en vigueur de cette mesure phare du gouvernement de Justin Trudeau, mais aussi l’imposition de ce produit, pourraient expliquer en partie la hausse des prix, estiment les observateurs.

Avant que la consommation récréative ne soit autorisée, quelque 4,9 millions de Canadiens — soit 13% de la population — avaient déjà fumé du cannabis en 2018, selon Statistique Canada.

Même si l’un des objectifs affichés de la légalisation était d’assécher le marché noir, aucun expert ne s’attendait à ce qu’il disparaisse du jour au lendemain. Depuis mi-octobre «environ la moitié des personnes ont acheté du cannabis auprès d’un fournisseur légal», a ainsi relevé l’institut.

En moyenne, un consommateur canadien de cannabis a acheté 8,3 grammes auprès d’un vendeur autorisé... et deux fois plus sur le marché noir (17,2 grammes).

Les hommes sont plus susceptibles (49,8%) que les femmes (41,6%) d’acheter du cannabis auprès d’un fournisseur légal, a souligné l’institut.

Statistique Canada a relevé que cette première étude depuis la légalisation reposait sur les observations de prix fournies par 300 personnes, puis ajustées statistiquement.