Onze résidences de Saint-André-Avellin sont toujours évacuées.

«Le pire est vraiment passé»

L'état d'urgence découlant des inondations sera officiellement levé mardi à Saint-André-Avellin, mais certains sinistrés ne sont pas au bout de leurs peines, puisque d'importants travaux s'imposeront avant qu'ils ne puissent réintégrer leur résidence.
Le coordonnateur des mesures d'urgence pour la municipalité de la Petite-Nation, Pierre Cousineau, n'hésite pas à dire que «le pire est vraiment passé». L'état d'urgence qui avait été décrété la semaine dernière, qui vient à échéance mardi à 17h, ne sera pas renouvelé.
«Le bureau de coordination des mesures d'urgence est encore ouvert, mais on n'est pas dans l'extrême, précise-t-il. [Le niveau de l'eau] baisse graduellement, mais c'est lent. La rivière baisse, mais l'eau qui est sortie du lit y retourne, donc ceux qui sont en amont restent inondés, mais c'est beaucoup moins pire.»
Onze résidences de Saint-André-Avellin sont toujours évacuées. Les occupants qui n'ont vu que leur sous-sol être inondé pourront sous peu effectuer du pompage, mais pour ceux qui ont eu de l'eau jusque dans leur salon ou dans leurs chambres, «ce n'est pas habitable», a fait savoir M. Cousineau.
Chaque dossier est étudié «au cas par cas», afin d'évaluer les travaux de réfection et de décontamination qui devront être entrepris avant une éventuelle réintégration des lieux. La circulation continue aussi d'être affectée à divers endroits, notamment sur la rue Principale, où une seule voie est ouverte.
Les citoyens de la municipalité dont la résidence ou le commerce a été affecté par les inondations sont invités à une séance d'information avec les responsables du ministère de la Sécurité publique jeudi, à 19 h 30, au Complexe Whissell pour connaître les détails sur les indemnités du gouvernement provincial.
Ailleurs dans la région, Urgence Québec indique que la baisse du niveau de l'eau se poursuit aussi à Gatineau, Plaisance et Pontiac.
À Plaisance, 15 résidents du chemin Presqu'Île sont toujours évacués de manière préventive et volontaire, indiquait lundi Urgence Québec. Du côté de Pontiac, le centre d'aide aux sinistrés demeure ouvert. Une rencontre d'information pour les citoyens touchés par les inondations est prévue mercredi, à 18h en anglais et à 19h30 en français, au centre communautaire Luskville. Un bureau temporaire pour les réclamations sera ouvert au même endroit, jeudi et vendredi.