Le Droit
Si le gouvernement veut des immigrants qui parlent français et trouvent des emplois plus rapidement, il réduit au mauvais endroit, selon Jack Jedwab, président de l’Institut canadien pour les identités et les migrations.
Si le gouvernement veut des immigrants qui parlent français et trouvent des emplois plus rapidement, il réduit au mauvais endroit, selon Jack Jedwab, président de l’Institut canadien pour les identités et les migrations.

Le nombre d’immigrants économiques en chute au Québec

Giuseppe Valiante
La Presse canadienne
MONTRÉAL — De nouvelles statistiques montrent que le Québec tient sa promesse de réduire sa part d’immigrants en 2019, mais la province a profondément réduit la catégorie des travailleurs qualifiés, ce qui va à l’encontre des objectifs déclarés du gouvernement.