Aurèle Desjardins, directeur général du Centre local de développement de Papineau
Aurèle Desjardins, directeur général du Centre local de développement de Papineau

Le moratoire est prolongé d'au moins deux mois

Jessy Laflamme
Jessy Laflamme
Le Droit
Le moratoire au sujet de l'affichage aux abords de l'autoroute 50 ne sera pas levé avant au moins deux mois.
Les élus de la MRC Papineau ont pris cette décision, mercredi, afin de se donner le temps d'analyser ce dossier.
En janvier, le ministère des Transports du Québec avait présenté les possibilités d'affichage lors d'une consultation publique. À la suite de cette rencontre, les membres de la Chambre de commerce Vallée de la Petite-Nation, les intervenants touristiques et les municipalités étaient invités à soumettre leurs commentaires à la MRC avant le 1er mars, soit hier. La commission d'aménagement et des ressources naturelles (CARN) de la MRC Papineau devait ensuite prendre connaissance de ces interventions et recommander des solutions aux maires.
« On pourrait lever le moratoire le 28 mars comme c'était prévu, a précisé la préfet, Paulette Lalande. Par contre, ce court laps de temps ne nous permettrait pas de créer une uniformité dans les panneaux. »
À la suite de demandes de certains maires, les membres de la CARN regarderont aussi la possibilité de réglementer le contenu des futures pancartes. « Est-ce qu'on permettra à n'importe quelle entreprise de s'afficher et d'inscrire n'importe quoi dans sa publicité ? Je crois que c'est important de vérifier cet aspect », a soulevé le maire de Papineauville, Gilles Clément.
Plus de détails dans LeDroit du 2 mars ou sur ledroitsurmonordi.ca