Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Maison Oddo est un projet qui mijotait dans les pensées du meilleur pâtissier du Québec, Benjamin Oddo, et de son associé, Pierre Landry, depuis au moins sept ans.
La Maison Oddo est un projet qui mijotait dans les pensées du meilleur pâtissier du Québec, Benjamin Oddo, et de son associé, Pierre Landry, depuis au moins sept ans.

Le meilleur pâtissier du Québec est en Outaouais

Jordan Maheu
Le Droit
Article réservé aux abonnés
C’est à Gatineau, sur le boulevard Saint-Raymond, qu’œuvre Benjamin Oddo, élu meilleur pâtissier du Québec, une distinction remise lundi dernier, dans le cadre du Gala des Lauriers de la gastronomie québécoise.

Sa pâtisserie-boulangerie, la Maison Oddo, ouverte en 2019, est un projet qui mijotait depuis sept ans dans les pensées du pâtissier autodidacte issu d’une famille de la restauration, qui a fait ses classes en Estrie avant de travailler au Casino du Lac-Leamy et à l’Atelier de Joël Robuchon de Montréal. Pour lancer le commerce du 260, boulevard Saint-Raymond, dans le secteur Hull, il s’est associé à l’avocat Pierre Landry.

Après moins de deux ans d’existence, une expansion est déjà à l’horizon. D’ici cinq ans, Benjamin Oddo, espère traverser la rivière des Outaouais pour ouvrir une deuxième succursale à Ottawa. Mais à plus long terme, ce sont trois commerces que le chef pâtissier de 35 ans souhaite déployer dans la région d’Ottawa-Gatineau. Le quartier Côte d’Azur dans le secteur Gatineau est aussi dans sa mire.

«Ce qui est sûr, c’est qu’on aimerait bien en avoir trois dans la région. Si le deuxième ne se fait pas à Gatineau, mais à Ottawa, le troisième se fera à Gatineau ou vice versa.»

«J’aime la région, dit ce Français d’origine, arrivé au Québec à 11 ans, d’abord au Saguenay, puis en Estrie. Elle a tous les avantages d’une grande ville, sans les inconvénients.»

L’achat d’un moulin pour moudre de la farine fraîche est aussi dans les visées de Benjamin Oddo, qui espère que Maison Oddo devienne autosuffisante pour la fabrication de tous ses pains. Une ambition qui devrait se concrétiser simultanément à l’expansion de l’entreprise.

«On est dans une région où les grains locaux sont très facilement accessibles. On a un climat qui est parfait pour ça», a expliqué le meilleur pâtissier du Québec.

Disant être très engagé auprès de la région et ses produits locaux, Benjamin Oddo remercie sa clientèle de lui avoir donné «une dose d’amour» lors de la pandémie. Cet engouement vers l’achat local a permis à la jeune entreprise de survivre, selon son propriétaire.

«J’ai eu la chance d’être reconnu du milieu professionnel, mais très peu du grand public. Je n’ai pas participé à des émissions de télévision ou quoi que ce soit. Je n’étais pas connu en Outaouais. C’est vraiment le bouche-à-oreille et la qualité des produits qui ont fait que les clients se sont retrouvés chez Maison Oddo», croit le chef pâtissier âgé de 35 ans.

En nomination avec une idole
Benjamin Oddo était en nomination avec quatre autres chefs pâtissier, dont Patrice Demers, une idole.

«J’ai vraiment apprécié d’avoir été nommé parmi ces chefs. Il y a 14 ans, quand j’ai commencé à travailler en restauration, une des personnes qui était très populaire, c’était Patrice Demers. Il m’a d’ailleurs écrit pour me féliciter. Il m’a dit avoir voté pour moi. C’est d’autant plus flatteur d’avoir pu gagner ce prix en sachant qu’une idole était dans les nommés», s’est réjoui le Québécois d’adoption.

C’est un jury «assez prestigieux» qui nommait les candidats et il y avait aussi des professionnels de l’industrie, selon M. Oddo. Un processus de nominations qui rend à ses yeux le gala «très crédible».

La pénurie de main-d’œuvre

Benjamin Oddo reconnaît qu’il est agréable de remporter ce prix alors que la pénurie de main-d’œuvre est une réalité bien présente dans l’industrie de la restauration. «Gagner un prix comme ça, ça donne beaucoup de noblesse à l’entreprise. Ça peut amener des jeunes à venir travailler au sein de mon équipe».

Le lauréat du Laurier «chef pâtissier de l’année » a tenu à remercier toute son équipe, dont particulièrement la cheffe pâtissière, Stéphanie Bériault, « pour l’avoir épaulé dans le projet Maison Oddo depuis le début».