Le Droit
Noura Elmawazini, Pierre Ménard et Mathis Larochelle, de l’école secondaire Mont-Bleu.
Noura Elmawazini, Pierre Ménard et Mathis Larochelle, de l’école secondaire Mont-Bleu.

Le lancer du mortier, version COVID-19

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Ils sont quatre et ont tous un point en commun. Joêlle, Mathis, Noura et Olivier, comme plusieurs centaines d’autres adolescents dans la région, ne mettront pas un point final à leur parcours à l’école secondaire de la façon qu’ils avaient tant espérée. Mais qu’à cela ne tienne, leurs écoles ne comptent pas les laisser naviguer vers la prochaine étape de leur vie sans leur dire un dernier au revoir.