Le premier ministre Doug Ford était de passage à Ottawa, vendredi, pour confirmer le financement de la phase 2 du train léger.

Le gouvernement Ford alloue 1,2 millard$ à la phase 2 du train léger d'Ottawa

Le gouvernement provincial a officialisé sa part de financement de la phase 2 du train léger à Ottawa, vendredi matin, une annonce qui était attendue depuis plusieurs mois.

Les progressistes-conservateurs octroient 1,2 milliard $ pour le projet qui doit permettre de prolonger les lignes Trillium et de la Confédération de 44 kilomètres à l’est, à l’ouest et au sud.
Le maire Jim Watson avait bon espoir de recevoir les fonds. Ce dernier a répété à plusieurs reprises avoir eu des discussions encourageantes avec le premier ministre Doug Ford. La contribution de la province avait été promise par l’ancien gouvernement libéral, mais était à l’étude par les progressistes-conservateurs.

Le premier ministre était accompagné du ministre des Transports, Jeff Yurek, et des députés de la région vendredi à l’installation d’entretien et de remisage du chemin Belfast.

« Les gens de cette belle ville méritent un réseau de transport en commun de classe mondiale qui leur permet de se déplacer aisément et donne de l’essor à l’économie », a déclaré le premier ministre Ford placé devant un wagon du train léger sur lequel défilait le populaire slogan du parti « For the people ».

Il a rappelé que le train léger permettra de réduire la congestion routière en plus de favoriser l’économie locale en créant des emplois.

La capitale fédérale attendait le financement provincial avec impatience. L’argent était nécessaire si elle voulait signer le contrat avec les promoteurs sélectionnés pour effectuer les travaux. La province et le fédéral contribuent à la hauteur de 1,2 milliard $ chacun.

La phase 2 est maintenant évaluée à près de 4,7 milliards $, soit 1,2 milliard $ de plus que les estimations initiales. La première pelletée de terre doit avoir lieu plus tard cette année.

« L’engagement que nous avions demandé aux autres paliers de gouvernement, c’est un montant de 1,2 milliard $. Pour les deux, c’était très clair que tout ce qui dépasserait cette somme, ce serait la responsabilité de la Ville. Ç’a toujours été comme ça. Nous sommes très reconnaissants d’obtenir ce financement aujourd’hui, c’est le dernier morceau du casse-tête », a déclaré le maire Watson en marge de l’annonce.

La construction prendra jusqu’à deux ans de plus que prévu. La Ligne Trillium, qui doit rejoindre Riverside-Sud et l’aéroport, sera opérationnelle en 2022, le prolongement vers l’est au chemin Trim de la Ligne de la Confédération doit être complété en 2024 tandis que les travaux vers l’ouest à la promenade Moodie seront terminés en 2025. Une fois complétée, la municipalité estime que 77 % des résidents habiteront à cinq kilomètres ou moins des rails. Les deux lignes compteront 64 km de rails, 41 stations, 85 véhicules et trois centres d’entretien et d’entreposage. 

Les deux lignes compteront 64 kilomètres de rails, 41 stations, 85 véhicules et trois centres d’entretien et d’entreposage.

Concernant la phase 3 du projet, qui doit amener les rails jusqu’aux secteurs Kanata, Stittsville et Barrhaven, le premier ministre confie qu’il est trop tôt pour parler de financement, mais n’a pas fermé la porte à une participation de la province.

« Je suis attaché à la qualité des transports, mais pourquoi ne pas terminer la phase 2 du projet avant d’aller de l’avant ? », a souligné le premier ministre ontarien.